menu 2

gfMes dernières chroniques

Une braise sous la cendre, Tome 3 : Le Prix du sang de Sabaa Tahir




 

« LA DOULEUR EST UN CHOIX. SUCCOMBES-Y ET TU ÉCHOUERAS.
DÉFIE-LA ET TU TRIOMPHERAS. »
Helene Aquilla, la Pie de sang, est assaillie de toute part, elle doit protéger les habitants de l’Empire contre les forces du mal et déjouer les plans de la Commandante. Au même moment, à l’est, Laia cherche à éliminer le terrible Semeur de Nuit et reçoit des menaces inattendues de la part de ses alliés. Quant à Elias Veturius, quelque part entre le monde des morts et celui des vivants, il rejoint les Attrapeurs d’Âmes, sacrifiant sa liberté et son humanité.
Au sein de l’Empire et au-delà, la guerre est imminente…


 


Sabaa Tahir est née à Londres mais elle a grandi dans le désert Mojave en Californie, au sein du petit hôtel de 18 chambres tenu par sa famille. Diplômée de UCLA, Sabaa Tahir a d'abord travaillé au service international du Washington Post. Trois ans plus tard, elle a l'idée de son premier roman Une Braise sous la cendre et décide de se consacrer à l'écriture. Elle vit désormais près de San Francisco avec son mari et ses enfants.

Ce livre est un bijou ! Il est pourtant très compliqué d'en parler tant il ne ressemble à aucun autre. Il faut seulement le lire et se laisser embarquer dans cet univers encore inconnu.

Tout y est novateur, envoûtant mais avant tout génial.

En fait, le génie de ce 3ème opus ne tient plus à la plume de l'auteure qui est magnifique (le mot est faible) mais je dirais que j'y suis maintenant habituée. Non, le génie tient dans la construction du récit qui a la même précision que le plus habile des horlogers.
Tout est ciselé, imbriqué à la précision ! On avance dans le récit avec une vraie délectation tant tout est astucieusement mis en place. On crie au génie à certains moments et la fin....LA FIN !
Je n'ai jamais autant approché la perfection...

Oui, ce récit m'a retournée la tête mais quand on aime la littérature et ce type de récit, on ne peut que crier son plaisir devant cette pépite.

Sabaa Tahir est une auteure qu'il FAUT découvrir.
Elle ne ressemble à aucune autre.
Cette série est littéralement ...non plutôt littérairement jouissive !



Maudit soit ce monde pour ce qu'il fait aux mères, pour ce qu'il fait aux filles. Maudit soit-il de nous rendre forts à travers la perte et la douleur, nos cœurs arrachés à nos poitrines encore et encore. Maudit soit-il de nous forcer à l'endurer.
Laïa de Serra me tend la main.
Je la saisis.






«Tu es mon temple. 
Tu es mon prêtre. 
Tu es ma prière. 
Tu es ma libération. " 
 
 
 
 
 
 L'amour, c'est la joie couplée à la tristesse, l'euphorie liée au désespoir. C'est un feu qui m'encourage doucement à avancer puis me brûle lorsque j'approche trop près. Je déteste l'amour, je le désir ardemment. Et ça me rend folle.  


 
 
 
 L'espoir est plus fort que la peur, 
 plus fort que la haine.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez vos commentaires