menu 2

gfMes dernières chroniques

samedi 17 janvier 2015

After - Anna Todd





Tessa est une fille ambitieuse, volontaire et réservée, qui aime à penser qu’elle contrôle sa vie. … Mais ça, c’était avant qu’un mec étrange la bouscule dans le dortoir.



Tessa est une fille gentille avec un adorable petit ami, Noah. Elle est décidée, ambitieuse et sa mère veille à ce que cela continue. Mais elle vient à peine de s’installer dans son dortoir d’étudiante qu’elle se heurte à Hardin. avec ses cheveux châtains ébouriffés, son p… d’accent anglais, ses tatouages et son piercing sur la lèvre, Hardin est vraiment mignon et tellement différent des garçons qu’elle connaît. Mais il est aussi grossier, voire violent et Tessa devrait donc le détester… ce qu’elle fait jusqu’au jour où elle se retrouve seule avec lui. Quelque chose du caractère sombre d’Hardin l’attire et leur baiser fait naître en elle une passion jusqu’alors inconnue. Il lui dit qu’elle est belle, qu’il n’est pas un garçon pour elle et il disparaît, et ce à plusieurs reprises. Malgré la façon dont il la traite, Tessa va chercher au plus profond d’Hardin et derrière ses mensonges qui il est réellement. Plus il la repousse et plus Tessa sera entraînée plus près du gouffre.


Tessa a déjà un petit ami parfait.


Alors pourquoi fait-elle tant d’efforts pour surmonter sa fierté blessée et les ravages qu’Hardin fait à de belles filles comme elle ?


À moins que…
ce ne soit ça l’amour ?




Je viens de refermer ce livre dont j'ai tellement entendu parlé. 

 

C'est un bon moment de lecture mais je ne pense pas qu'il mérite le buzz qu'il a suscité.


Alors certes, je trouve qu'Anna Todd a un vrai talent avec une écriture très addictive. Dès que j'ai commencé à lire ce livre, je n'ai quasiment pas pu le refermer. Et maintenant que je l'ai fini. Je me dis : non, non, non, non...elle peut pas nous laisser là-dessus. Il faut dire que la frustration du lecteur est vraiment au top niveau. Du grand art en matière de cliffhangher.

J'attends dès maintenant et avec beaucoup d'impatience le tome 2.

Alors pourquoi dire qu'il ne mérite pas le succès médiatique qu'on lui connaît ?

Et bien...certaines choses m'ont passionnées mais d'autres m'ont hérissé...comme les personnages. C'est quand même très embêtant ! Mais là, très tôt, j'ai eu du mal à les apprécier individuellement et encore plus en couple. Tessa est loin d'être une héroïne attachante et m'a même souvent paru antipathique et égoïste. Quant à Hardin...et bien honnêtement je ne vois pas ce que l'héroïne lui trouve. Il est un vrai c.....Souvent en romance le c.... cache souvent un grand cœur, une grande âme derrière des blessures. ...pas du tout. Devant, derrière, caché ou au grand jour, il est juste épouvantable.

Je trouve que leur relation est malsaine. Ils s’engueulent. Ça peut mettre du piment me direz-vous...oui,sauf quand ça devient pathologique. Et là, c'est le cas. Il n'y a quasiment pas une journée sans que cela finisse en dispute. Je n'ai pas fait le compte mais ça m'a complètement dérouté. J'avais l'impression d'un couple très immature, un brin hystérique...



Donc voilà pourquoi je n'ai pas totalement accroché...mais je dirais que malgré ce gros écueil, je n'ai pas décroché du livre. Donc, c'est vrai, il y a vraiment quelques choses.

Ce premier tome ne m'a pas permit de me faire une idée claire. Bizarrement, je vous dirai qu'il très addictif mais aussi très gonflant. Je pense que le deuxième adjectif - pas très sympathique - tient beaucoup à ces deux personnages que j'espère l'auteure aura fait mûrir dans le deuxième opus parce que son style vaut le détour.

À suivre.....

                          

 
Cliquez sur la couverture
pour lire les autres chroniques de la série. 
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/11/after-anna-todd.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/01/after-saison-2-after-we-collided-anna.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/02/after-saison-3-after-we-fell-danna-todd.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/03/after-saison-4-after-we-rise-danna-todd.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/03/after-saison-5-after-ever-happy-danna.html




Je regarde sa silhouette brouillée par mes larmes et lui demande simplement :
Alors, pourquoi perdre ton temps avec moi ? Pourquoi m’as-tu suivie jusqu’ici, Hardin ? (Son silence est sa seule réponse.) C’est bien ce que je pensais. Tu croyais pouvoir venir t’excuser et que j’allais accepter de rester ton secret, ta petite amie ennuyeuse et cachée. Tu te trompes, tu as pris ma gentillesse pour de la faiblesse et là, tu t’es gravement trompé.
Petite amie ? Tu pensais être ma petite amie, s’esclaffe-t-il.
La douleur dans ma poitrine est instantanément multipliée par mille et j’ai du mal à tenir debout.
Non… je…
Je ne sais pas quoi dire.
Tu ne croyais pas ça, quand même ? dit-il en riant.
Tu sais bien… que si.
Il m’a déjà humiliée, alors au point où j’en suis, je n’ai plus rien à perdre.
Tu m’as servi ton baratin, disant que tu voulais plus, et je t’ai cru. J’ai cru à toute cette merde que tu m’as racontée, toutes ces choses que tu prétendais n’avoir jamais dites à personne, mais je suis sûre que c’était des conneries, ça aussi. Je suis sûre que tu as tout inventé. Mais tu sais quoi ? Je ne suis même pas en colère contre toi. Je suis furieuse contre moi d’y avoir cru. Je savais qui tu étais avant de tomber amoureuse de toi. Je savais que tu allais me faire souffrir. C’était quoi, déjà, ton expression ? Tu me détruirais ? Non, démolirais, c’est ça, tu me démolirais. Eh bien, félicitations, Hardin, tu as gagné.
J’éclate en sanglots.Une expression douloureuse passe dans son regard… enfin quelque chose qui ressemble à de la douleur.




L'extrait 


extrait de la scène finale
...très gros spoiler!!!!
Molly…

Il est menaçant. Je jurerais avoir vu un éclair de panique traverser son visage. Elle hausse un sourcil.

Tu pousses le truc un peu trop loin, tu ne trouves pas ?

Molly, je te jure, si tu ne la fermes pas…

Quel truc ? Qu’est-ce qu’il pousse trop loin ?

Tessa, va m’attendre dehors !

Je ne bouge pas.

Non. Qu’est-ce qu’il pousse trop loin ? Réponds-moi.

Attends. T’es dans le coup, c’est ça ? (Elle éclate de rire.) J’en étais sûre. J’ai dit à Jace que tu savais, mais il ne voulait pas me croire. Hardin, tu dois un bon paquet de fric à Zed.

Elle rejette la tête en arrière et se lève. Hardin est pâle comme un mort. Son corps semble s’être entièrement vidé de son sang. J’ai la tête qui bourdonne, je ne comprends plus rien. Je jette un bref coup d’œil en direction de Nate, Tristan et Steph, mais ils ont tous les yeux rivés sur Hardin.

Que je savais quoi ?

J’ai la voix qui tremble. Hardin m’attrape par le bras et essaie de m’entraîner avec lui, mais je me dégage et vais me planter devant Molly.

Arrête de jouer les idiotes. Ça ne marche pas avec moi. Qu’est-ce qu’il a fait ? Il a partagé l’argent avec toi ? me demande-t-elle. Hardin me prend la main, ses doigts sont glacés.

Tessa…

Je m’écarte brusquement et le dévisage, les yeux écarquillés.

Dis-moi de quoi elle parle.

Je hurle. Les larmes me montent aux yeux, mais je serre les dents pour contenir les émotions qui se bousculent. Hardin ouvre la bouche et la referme aussitôt. Je n’en reviens pas.

Putain ! Tu ne sais vraiment pas ? Mais c’est incroyable. Que tout le monde prenne un siège !

Molly, arrête ! dit Steph.

Tu es sûre de vouloir savoir, princesse ?

Molly me lance un regard triomphant. J’entends le sang battre derrière mes tympans, tellement fort que l’espace d’un instant j’ai l’impression que tout le monde peut l’entendre aussi.

Vas-y. Dis-moi.

Elle incline la tête légèrement… puis marque une pause.

Non. Je pense que c’est à Hardin de lui dire.

Et elle se met à rire en faisant glisser entre ses dents l’anneau qui perce sa langue, produisant un

épouvantable crissement, encore pire que des ongles sur un tableau noir.

Ça va trop vite, je n’arrive pas à suivre, je ne comprends rien. Quand je les regarde, tous autour de moi, j’ai l’impression qu’ils se sont toujours fichus de moi, malgré mes efforts pour m’intégrer. Il n’y en a pas un seul en qui je puisse avoir confiance. Qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi Hardin reste-t-il planté là sans réagir ? C’est quoi ce bordel ?

Je suis d’accord avec elle. (Jace lève son verre de bière pour saluer.) Vas-y Hardin, dis-lui.

Viens dehors. Je… je te dirai tout.

Je le regarde droit dans les yeux, ses yeux brillants, fous de désespoir et de confusion. Je ne sais pas ce qui se passe, mais je sais une chose, je n’irai nulle part avec lui.

Non. Dis-moi ce que tu as à me dire ici. Devant tes potes, tu ne pourras pas mentir.

J’ai déjà mal à la tête et je devine que je ne suis pas préparée à entendre ce qu’il s’apprête à me dire. Il marque une pause en jouant avec ses doigts.

Excuse-moi. Tessa, il faut que tu te souviennes que tout ça est arrivé bien avant que je te connaisse.

Ses yeux implorent ma clémence. J’ai peur que ma voix ne se brise, j’ouvre à peine la bouche :

Dis ce que tu as à dire.

Ce soir-là… le deuxième soir… la seconde fête à laquelle tu es venue, quand nous avons joué à Défi ou Vérité… et que Nate t’a demandé si tu étais vierge…

Il ferme les yeux comme pour rassembler ses idées. Oh non ! Si mon cœur pouvait s’arrêter de battre, il le ferait. Le cauchemar va s’arrêter. C’est pas vrai. Pas maintenant. Pas à moi.

Continue… dit Jace en se penchant en avant, comme si c’était le meilleur spectacle auquel il lui avait été donné d’assister.

Hardin le fusille du regard. Je sens que s’il n’était pas en train de nous détruire, il tuerait ce mec abject sur-le-champ.

Tu as répondu que tu l’étais… et quelqu’un a eu une idée…

– Qui a eu une idée ? intervient Molly.

J’ai… eu une idée. (Ses yeux ne quittent pas les miens. Ce qui ne rend les choses plus difficiles encore.) Que… ça pourrait être marrant de faire… de faire un pari.

Il baisse la tête, des larmes coulent sur mes joues.

NON !

Je m’étrangle et je recule. Une terrible confusion saisit mon esprit déjà troublé, empêchant toute tentative de remettre mes idées en ordre, de comprendre ce que j’entends. À ce désarroi succède une sensation brûlante de douleur et de colère mêlées. Tous les souvenirs me reviennent en bloc et s’emboîtent les uns dans les autres… « Garde tes distances »… « Fais attention »… « Parfois on croit connaître les gens, mais on se trompe »… « Tessa, il faut que je te dise quelque chose ».

Toutes les petites remarques de Molly, Jace et Hardin lui-même tournent dans ma tête. Il y a toujours eu un truc qui me chiffonnait, le sentiment que quelque chose m’échappait.

J’ai l’impression que l’air s’est raréfié dans cette pièce exiguë. Plus j’entrevois la vérité, plus j’étouffe. Il y avait tellement de signes, mais j’étais trop obnubilée par Hardin pour les saisir.Pourquoi a-t-il laissé les choses aller si loin ? Pour que je vienne vivre avec lui ?

Je ne peux plus regarder Hardin, c’est au-dessus de mes forces. Je me tourne vers Steph.

Tu savais ?

Je… j’ai été sur le point de te le dire… tellement de fois, Tess.

La culpabilité lui fait monter les larmes aux yeux. Jace a vraiment l’air de s’amuser du spectacle.

Je ne l’ai pas cru quand il a prétendu avoir gagné, même avec la capote !

Molly est morte de rire.

C’est vrai. Moi non plus ! Les draps, pourtant, je dois dire, on ne pouvait pas nier qu’il y avait du sang sur les draps !

Les draps. C’est pour ça qu’ils étaient encore dans sa voiture… Je devrais hurler quelque chose, n’importe quoi, mais je reste sans voix. La vie continue autour de moi, les clients dans le bar mangent et boivent, sans remarquer cette fille trop naïve à trois mètres d’eux dont le cœur vole en éclats. Comment est-il possible que le temps continue de s’écouler alors que je reste plantée là, à regarder Tristan qui baisse la tête, Steph qui pleure et, le pire de tout, Hardin qui me regarde ?

Tessa, je te demande pardon.

Il avance vers moi et je n’arrive même pas à ordonner à mes pieds de fuir en courant, comme je voudrais le faire.

La voix de harpie de Molly résonne dans le silence.

Vous savez, il y a un petit épisode qui va plaire à tout le monde. Vous vous souvenez de la dernière fois où nous étions tous ici et où Steph avait fait à Tessa ce relooking ridicule, et où Hardin et Zed se tiraient la bourre pour savoir lequel des deux la reconduirait à sa chambre ? C’est ce soir-là qu’Hardin s’est pointé dans ta chambre, hein ? Avec la bouteille de vodka ! Tu as cru qu’il était bourré ! Tu te souviens que je l’ai appelé pendant qu’il était chez toi ?

Pendant un moment, elle me regarde comme si elle attendait vraiment une réponse.

En fait, il était censé gagner son pari ce soir-là. Il était plutôt sûr de son coup, mais Zed disait que tu ne céderais pas aussi vite. Je suppose que Zed avait raison, mais tu as quand même cédé plus vite que je le croyais, J’ai bien fait de ne pas parier d’argent là-dessus…

Tout s’écroule autour de moi, il ne reste que le son des paroles atroces de Molly et les yeux d’Hardin. Jamais de ma vie, je n’ai ressenti ça. Ce degré d’humiliation et d’impuissance est pire que tout ce que j’aurais pu imaginer. Hardin s’est foutu de ma gueule depuis le début. Tout ça n’était qu’un jeu pour lui.

Toutes les embrassades, tous les baisers, les rires, les « je t’aime », le sexe, les projets… Bordel ! Je ne pensais pas qu’on pouvait avoir si mal. Il avait tout planifié, toutes les soirées, le plus petit détail, et tout le monde savait. Sauf moi. Même Steph… quand je pense que je croyais que nous étions devenues amies. Je jette un coup d’œil vers lui, m’autorisant ce moment de faiblesse, sous l’effet du choc. Je n’aurais pas dû. Il est planté là, debout, comme si mon univers n’était pas en train de se disloquer et comme s’il ne m’avait pas humiliée à mort devant tout le monde.

Tu seras contente de savoir que tu représentais une belle somme, même si Zed a essayé de se défiler plusieurs fois. Au fait, avec l’argent qu’il a piqué à Jace, Logan et Zed, j’espère qu’il t’a au moins invitée à dîner !Une fois de plus, Molly est morte de rire. Jace finit sa bière et braille :

Je regrette vraiment d’avoir manqué le fameux Je t’aime devant tout le monde. On m’a dit que c’était une tuerie.

Fermez vos gueules !

Tout le monde sursaute en entendant hurler Tristan. Si je n’étais pas anesthésiée, j’aurais peut-être sursauté, moi aussi.

Allez vous faire foutre ! Elle en a assez entendu !

Hardin s’approche de moi.

Bébé, s’il te plaît, dis quelque chose.





2 commentaires:

  1. Je l'ai trouvé addictif et m'a permis de penser à autre chose : parfait ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Léa TouchBook
      Je suis d'accord avec toi, il est addictif et j'ai eu du mal à quitter ma lecture...en ça, je comprends son succès. Par contre les disputes répétitives de Tessa et Hardin m'ont lassé. Hardin est tellement irrespectueux et caractériel que je me suis demandé si l'auteur n'allait pas nous avouer qu'il avait des troubles de la personnalité. Le salaud plaît, il n'y a qu'à voir le succès de Christina Lauren mais celui-là m'a déplu parce qu'il n'est pas grand chose d'autre.

      Merci pour ton message.

      A +

      Supprimer

Laissez vos commentaires