menu 2

gfMes dernières chroniques

mercredi 24 décembre 2014

Daemonica, tome 2: désirs déchainés- Larissa Ione



Runa Wagner est une femme trahie. Trompée par Shade – dont elle a découvert la nature démoniaque un peu tard – puis transformée en monstre, elle ne désire rien tant que se venger....







Runa Wagner est une femme trahie. Trompée par Shade – dont elle a découvert la nature démoniaque un peu tard – puis transformée en monstre, elle ne désire rien tant que se venger. Mais lorsque le pire ennemi de son ex-amant la jette dans un cachot et l’oblige à assister aux terribles tortures qu’il inflige à l’incube, la jeune femme ne peut s’empêcher de retomber sous le charme de celui qu’elle avait tant aimé.

Shade n’imaginait pas revoir Runa, l’amante humaine qui a fait battre son coeur de démon. Mais à présent, il ne peut plus la quitter car leur geôlier les a unis de force. Et pour l’incube, c’est une sentence pire que la mort : s’il tombe amoureux de celle qui est désormais sa compagne, il déclenchera la malédiction qui pèse sur lui. Il n’a plus qu’un seul moyen de s’en sortir : tuer Runa…


Alors là, on s'arrête et on prend le temps de découvrir un nouvel auteur si ce n'est déjà fait. Larissa Ione a crée un univers d'une sensualité à couper le souffle.
Normal, me direz-vous puisque les héros de ces romans sont des incubes à la sexualité débridée mais bon d'autres l'avaient fait avant elle sans nous convaincre. Daemonica est une série quand lit d'une traite tant l'univers vous prend aux tripes. Je conseille aux amateurs de bit-lit ce deuxième opus qui met la barre un peu plus haute (sans jeux de mots) que le premier. Vivement le troisième...


 
Elle avait fui un cauchemar pour se jeter dans un autre.

Tu avais dit que tu étais occupée, répéta Shade en plongeant son regard dans le sien. Je ne m'attendais pas à te voir.

Et ça excuse ce que tu as fait? Depuis quand tu couchais à droite à gauche ?

Il cala son coude sur son genou, se donnant ainsi un air désinvolte, comme s'il avait l'habitude de se faire enlever par des Goules et que cela ne lui déplaisait pas.

Ne pose pas de questions dont tu ne veux pas connaître les réponses.

Oh ! Mais je les veux, les réponses.

Je ne crois pas, non.

Tu n'es qu'un connard.

C'est pas une découverte.

Je t'aimais.


Le silence tomba comme la hache d'un bourreau.

Oh, mon Dieu ! J'ai vraiment dit ça? A voix haute ?

Si elle se fiait au rouge qui montait au visage de Shade, alors oui, elle avait ouvert sa grande bouche et s'était ridiculisée.  

Ne t'inquiète pas, reprit-elle rapidement. J'ai tourné la page. Je suis passée à autre chose.

Bon, rétorqua-t-il en se penchant en avant. Est-ce que tu sais ce que je suis ? Ce que je suis réellement ?

Tu es un démon seminus.

Elle jeta un coup d'œil aux marques noires qui couraient du bout de sa main droite à son cou. A l'époque, elle avait cru qu'il s'agissait de simples tatouages mais, depuis, elle avait appris qu'il était né avec: cela représentait le signe de ses pères sur une dizaine de générations. Le symbole le plus haut, un œil fermé situé sous sa mâchoire, était son emblème personnel, apparu à la suite de sa première phase de maturation à l'âge de vingt ans.

Et?

Elle esquissa un sourire.

J'ai passé des mois à faire des recherches sur ton espèce, après cette nuit-là.

Elle n'avait pas trouvé tellement de données. Bien sûr, les incubes étaient le sujet de nombreux documents, mais sa race, les seminus, était tellement rare que Runa n'avait mis au jour que des informations sommaires.

Donc tu connais ma nature...

Ta nature? (Une colère qu'elle pensait avoir enterrée déferla en elle. ) Ce que je comprends, c'est que tu vis dans un état quasi perpétuel d'excitation. Je comprends que ton besoin de sexe est totalement incontrôlable. Mais tu sais quoi ? Je n'en ai rien à foutre ! Tu m'as piégée pour coucher avec moi. Tu t'es servi de tes phéromones et de tes tours d'incube. Tu m'as menti en me laissant croire que tu étais humain.

Elle aurait pu en rajouter, lui dire combien elle s'était sentie trahie et écœurée quand elle avait appris la vérité, mais, en fin de compte, ce qui s'était produit après qu'elle avait fui son appartement comptait davantage.

Tu as gâché ma vie, conclut-elle sèchement.

D'accord, elle s'en était chargée toute seule bien avant que Shade entre dans son café, mais il avait vraiment aggravé la situation.

Merde ! Chuchota-t-il. Tu vois, c'est pour ça que je me suis juré de ne jamais coucher plus d'une fois avec la même humaine. Vous êtes de vrais pots de colle.

D'abord bouche bée, elle cracha:

Tu te fous de moi ? Tu crois que tu as gâché ma vie en me séduisant et en me brisant le cœur ?

Ben ouais! répondit-il en haussant ses larges épaules.

Mais quel sale connard!

Avec un grondement féroce, elle s'accroupit en position d'attaque, si vivement que Shade recula. Les chaînes de Runa cliquetaient sous ses tremblements de rage. Un picotement passa sur sa peau tendue et ses gencives étaient douloureuses; elle comprit que le monstre qui sommeillait en elle menaçait de se réveiller à tout moment.

Espèce de fils de pute ! Tu te rends compte de ton arrogance ? S’emporta-t-elle en enfonçant le poing dans le torse de Shade, dont le râle la réjouit. Cette nuit-là, j'étais effondrée, mais je m'en serais remise. Dommage que je n'en ai pas eu l'occasion. Vois-tu, quand je suis sortie de chez toi, je me suis fait agresser, déchiqueter et laisser pour morte. Tu t'en serais rendu compte si une salope de vampire n'avait pas été en train de hurler ton nom. Tu m'aurais entendue crier.

Le regard de Shade se durcit et ses yeux ne furent plus que deux étincelles dans la nuit.

Quelqu'un t'a fait du mal ?

Tu essaies de me faire croire que ça t'intéresse ?

Il enroula ses mains autour de celles de Runa.

Crois-moi ou non, je ne suis pas un monstre.

Elle laissa échapper un rire dur et amer.

Non, mais moi, si, répliqua-t-elle en le regardant droit dans les yeux. A cause de toi, je suis un monstre, Shade. Je suis un putain de loup-garou.