menu 2

gfMes dernières chroniques

lundi 26 janvier 2015

Une enquête de Francesca Cahill Tome 2 : Un suspect embarrassant (Un coupable gênant) de Brenda Joyce

 



— Francesca ! Vous avez failli être tuée, hier soir...
— Fariboles !
Il lui jeta un regard noir.

Auquel elle répondit par un grand sourire.



A vingt ans, Francesca Cahill fait toujours aussi peu cas des grincheux qui voudraient la confiner dans un boudoir à tirer l'aiguille. Ne leur en déplaise, elle sera détective. Sa prochaine affaire promet d'être passionnante : elle doit élucider un meurtre. Au cours de son enquête, elle reverra Rick Bragg, le préfet de police qui la trouble toujours autant. N'ont-ils pas échangé un baiser ? Pourtant, Bragg feint de ne plus s'en souvenir. Tant pis, elle doit se concentrer sur cette enquête qui l'entraîne dans les bas-fonds de New York où elle est confrontée à un monde qu'une jeune fille de bonne famille ne soupçonne même pas. Francesca s'obstine, fouine et finit par découvrir le coupable. 

 

  


Un deuxième tome tout aussi bon que le premier mais avec cette fois-ci une belle cerise sur le gâteau...Calder. A peine entrevue dans le premier tome. Ici, on est alléché par ce personnage.







Hart et Bragg étaient à présent nez à nez.

— Je ne te permets pas de me juger. Tu n'es qu'un bastion refoulé dans une société aux mœurs dissolues, tout cela pour plaire à Rathe et à Grâce. J'appelle ça de l'hypocrisie. Moi, au moins, je suis honnête. Je haïssais Randall. Je vis pour le plaisir, que l'argent peut acheter, ajouterais-je, or j'en ai énormément. Il n'y a rien d'hypocrite dans mon attitude.

— Tu parles ! Tu es désespéré, ne le nie pas. Tu veux attirer l'attention coûte que coûte, d'où ton comportement scandaleux. Et ça marche ! Mon père en a attrapé des cheveux blancs, ma mère en a pleuré des nuits entières. Jusqu'à ce que tu te sauves à seize ans - pour chercher Randall -, tu avais leur entière attention, ainsi que la mienne, jour et nuit ! Et jusqu'à vendredi soir, tu avais obtenu l'attention de la plus grande partie des habitants de cette ville, avec tes manières excentriques. Mais je crois que le meurtre de Randall t'a vraiment mis sous les feux de la rampe. Et si tu étais moins intelligent, je serais convaincu que tu es à l'apogée du désespoir.

Hart tremblait.

— J'ai été clair: je t'interdis de me juger.


Il serra les poings tant il avait envie de les abattre sur la figure de son frère.

— Alors, cesse de transgresser les règles. Cesse de te comporter comme un gamin délinquant. À ceux-là, on leur tire les oreilles et on leur botte les fesses. Malheureusement, Lily n'a jamais songé à te punir, et tu es devenu incorrigible, finalement.

— Ne prononce plus jamais son nom ! hurla Hart.

— C'était également ma mère, et il n'y a aucune raison pour que nous enterrions son souvenir. C'était une bonne mère, bon sang !

Bragg avait élevé la voix, lui aussi.

— Va au diable !

Hart se dirigea vers la porte. Il brûlait d'envie d'étrangler son frère. Il détestait penser à Lily. Belle, lasse, épuisée... malade... mourante.

Bragg l'attrapa par l'épaule.

— Nous n'en avons pas terminé. Je suis certain que tu me caches quelque chose.

Hart se raidit mais il ne se retourna pas.

— ôte ta sale patte de là ou je te la brise, préfet.

Il ne plaisantait pas. Jamais Hart n'avait exercé un tel contrôle sur lui-même. Bragg obtempéra.

— Tu sais qui a tué Randall, n'est-ce pas ?

 Hart pivota lentement.

— Même si je le savais, tu serais la dernière personne à qui je le dirais.

— Pourquoi ? Parce que tu protèges le meurtrier ? Ou bien parce que tu me détestes ?

— Au choix. Les deux réponses pourraient convenir.

— Si tu sais qui a assassiné Paul Randall, je te demande de me le dire, Calder.

Hart afficha un sourire de pure forme.

— Je ne sais rien. Amuse-toi bien, Rick. Ton métier te va comme un gant. Roi des flics.

— Peut-être qu'une nuit en prison te ferait du bien.

— Essaie, pour voir ! Mes avocats me tireraient de là en une heure... si tu osais m'arrêter.

— Peut-être devrais-je tester les capacités de tes avocats ?

Ils s'affrontaient du regard. C'était là, maintenant, au grand jour, l'hostilité, le besoin de savoir qui était le plus fort, le meilleur, le plus intelligent. Lorsqu'ils étaient enfants, leurs bagarres se terminaient souvent par un match nul. Lily arrachait Bragg du dos de Hart, ou Hart du dos de son frère aîné. Un jour, alors qu'elle les séparait, elle s'était aperçue et qu'un morceau de l'oreille de Bragg était resté entre les dents de Hart. Bragg en avait gardé une minuscule cicatrice.

— Vas-y ! lança Hart d'un air de défi.

Rick ne releva pas le gant, cette fois. Il se contenta de secouer la tête, dégoûté.

Ils se fusillaient du regard quand la porte s'ouvrit à la volée, heurtant Hart dans le dos. Il tressaillit, prêt à sauter à la gorge de l'intrus.

Mais c'était une femme, une très belle et très intéressante jeune femme, et il la regarda avec un intérêt grandissant.

Bragg aussi la fixait, naturellement.

— Arrêtez, je vous en prie ! s'écria Francesca.

La première surprise passée, Bragg parut contrarié.

— Je vous en supplie, vous êtes frères, poursuivit-elle, les larmes aux yeux. C'est trop affreux ! Pensez à ce que diraient vos parents, Rathe et Grâce !

— Je n'ai pas de parents, ricana Hart. Ils sont morts. Rathe et Grâce sont ses parents.

— Ils voulaient devenir les tiens, mais tu as toujours refusé, rétorqua Bragg avec calme.

— Mes avocats attendront de tes nouvelles, dit Hart d'un ton mordant, le regard sombre.

Il adressa un bref salut de la tête à Francesca et quitta la pièce.

La jeune femme frémit.

Bragg se détourna, et elle l'entendit pousser un long soupir.

Elle s'approcha de lui et, sans réfléchir, posa la main sur son épaule.

— Je suis désolée, murmura-t-elle.

Il soupira de nouveau.

— Je sais. Il est impossible !

Il lui fit face.

 Cliquez sur la couverture pour lire les autres chroniques de la série.

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/01/une-enquete-de-francesca-cahill-tome-2.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/07/mortellement-votre-tome-3-vengeance.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/07/une-enquete-de-francesca-cahill-tome-4.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/07/une-enquete-de-francesca-cahill-tome-5.html
     http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/07/une-enquete-de-francesca-cahill-tome-6.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/07/une-enquete-de-francesca-cahill-tome-7.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/07/une-enquete-de-francesca-cahill-tome-8.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/07/une-enquete-de-francesca-cahill-tome-9.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires