menu 2

Mes dernières chroniques

Riley Jenson, tome 4: Jeu dangereux de Keri Arthur




Ne demande pas ce que tu ne désires pas vraiment, dit-il d'une voix rendue rauque par notre baiser. Parce que tu pourrais bien l'obtenir.



















Le résumé :
Alors que son coeur balance entre Quinn, le beau et ténébreux vampire, et
Kellen, le bel Alpha loup-garou, Riley est chargé par le Directoire d'enquêter sur la mort de plusieurs femmes.
Or non seulement rien ne semble les relier entre elles, mais en plus Riley soupçonne Gauthier, le vampire qui veut sa mort, d'être derrière tout ça.
Effectivement, la jeune louve ne tarde pas à rencontrer le vampire, qui lui propose alors de jouer à un jeu. Pour sauver une vie, Riley est obligée d'accepter. Mais était-ce vraiment la seule chose à faire ?
Parallèlement, alors qu'elle se brouille définitivement avec Quinn, toujours trop possessif, trop protecteur et trop manipulateur, Riley rencontre Jim, un barman charmant... Mais qu'est-il réellement ?Et quel lien a-t-il avec la dernière victime du mystérieux tueur ?


L'avis :
J'ai commencé à me lasser des turpitudes amoureuses de Quinn et Riley

à partir de ce tome. La suite de la série n'est plus aussi bonne que les trois premiers tomes.

L'extrait :
- dans trois mois, je verrai plus clairement ou j'en suis. il n'y a aucune certitude que nous nous remettions un jour ensemble, quinn.
il resta silencieux un long moment, me fusillant de ses yeux d'obsidienne plus sombre que la nuit et nettement plus dangereux.
puis il m'agrippa et m'attira bruttalement à lui, plaquant sa bouche contre la mienne presque sauvagement. j'aurai pu me debattre. j'en aurai été capable. mais je n'en avais pas envie. si c'était un au revoir, alors j'avais l'intention d'en profiter.


L'extrait :
- Ne fais pas ça.
Ill haussa un sourcil.
- Ne fais pas quoi? (Je serrai tellement les poings que mes ongles s'enfonçaient dans mes paumes. La douleur me permettait de contrôler ma colère et de résister à la compulsion.) Ne me prends pas pour une imbécile, Quinn. Je t'ai prévenu de ce qui risquerait de se passer si tu essayais un jour d'utiliser tes talents de vampire sur moi, et j'étais absolument sincère.
Il détourna le regard un instant, contemplant la rue, l'air calme, inexpressif. Et cette absence d'expression ne fit qu'augmenter la fureur qui brûlait en moi. Je détestais le fait de ne jamais pouvoir lire en lui comme lui lisait en moi.
Et je détestais le fait qu'il soit en train de me contraindre à prendre une décision qe je n'avais jamais voulu prendre. Et à faire une chose que je refusais de faire.
Il se retourna vers moi et murmura:
- Je préfère que tu sois furieuse, mais vivante, plutôt que morte. (Il effleura ma joue de ses doigts chauds.) Sois raisonnable. Rentre chez toi, en sécurité.
[...]
- Rentre chez toi, Riley. Repose-toi, soigne tes plaies. On se revoit demain matin.
- Non, on ne va pas se voir demain matin. Ni les matins d'après, bordel.
- Riley...
- Va te faire foutre.