menu 2

Mes dernières chroniques

Minuit, Tome 7: Les Ombres de Minuit- Lara Adrian





Je l'aime, mec. Et elle dit qu'elle m'aime, crois-le ou non.
- Putain! J'y crois pas!( Brock continuait à glousser et à secouer la tête.) Mais c'est en train de devenir une véritable épidémie cette histoire!
- Alors, tu devrais faire attention, toi aussi.








Le résumé :

Dans un désert gelé plongé dans l'obscurité, la frontière entre le bon et le mauvais, l'amant et l'ennemi, rien n'est jamais tout blanc ou tout noir mais se dévoile dans divers nuances de minuit.
Quelque chose d'inhumain frappe les sauvages contrée glaciales de l'Alaska, laissant un carnage inexprimable dans son sillage. Pour le pilote de brousse, Alexandra Maguire, les meurtres lui fait revenir en mémoire un événement terrifiant dont elle a été témoin dans son enfance et qui, depuis, lui donne cette inexplicable sensation d'être différente , mais n'a jamais entièrement compris pourquoi... jusqu'à ce qu'un séduisant étranger ténébreux l'a fait entrer dans son monde secret.
Envoyé de Boston en mission de reconnaissance sur les attaques sauvages et arrêter les tueries, le guerrier vampire Kade a ses propres raisons de retourner dans cet endroit dur et glacial qui la vu naître. Hanté par un secret honteux, Kade réalise bientôt la stupéfiante vérité sur la menace à qui il doit faire face, mettant en danger le lien fragile qu'il a formé avec la courageuse et déterminée jeune femme qui a su réveiller ses passions les plus profondes et des faims des plus primales. Mais en entrainant Alex dans son monde de sang et de ténèbres, Kade doit affronter autant ses propres démons personnels que le mal encore plus grand qui pourrait détruire tout ce qu'il lui est cher.






L'extrait :


Il posa la main sur sa joue, puis se pencha pour l'embrasser, si tendrement qu'elle en ressentit une douleur au creux de la poitrine.
Mais elle en ressentait à beaucoup d'endroits de son corps. A tous les bons endroits.
Avant même que les lèvres de Kade ne quittent les siennes, tous ses pouls brulaient comme s'ils avaient été frappés par la foudre. Et plus bas encore, son sexe la lancait et la chaleur s'accumulait entre ses jambres. Malgré les heures de passion qu'ils avaient connues, elle le désirait encore comme s'ils en étaient restés aux prélimaires.
Elle soupira d'aise au souvenir du plaisir qu'ils avaient partagé.
- cette nuit a été...
- oui, c'est vrai.

Il souriait mais elle décela une hésitation dans sa voix et quelque chose de perdu dans ses yeux.
Il caressa l'épaule nue d'Alex, puis fit remonter ses doigts le long de son cou, seul endroit de son corps qui semblait plus vivant est plus chaud que son entrejambe. Alex se laissa aller à ses caresses comme une chatte, frissonnant d'un appétit croissant pour lui tandis qu'il faisait courir son pouce sur la veine qui battait de plus en plus fort sous son toucher.
- tu m'as mordue, murmura-t-elle, tout émoustillée rien qu'à prononcer ces mots.
Il inclina la tête gravement.
- oui, et je n'aurais pas du. Je n'avais pas le droit de te prendre ça.
Voulait-il parler de son sang?
- ça ne pose pas de problème, Kade!
- si, ca en pose un. Tu mérites mieux que ça.
- mais...j'ai aimé ça, reprit-elle, étonnée elle meme de cet aveu sincère. Ce que tu as fait m'a apporté du plaisir. Et je le ressens toujours. J'éprouve du plaisir partout ou tu m'as touchée cette nuit.
Il expira lentement et son souffle chaud vint caresser le front d'Alex. Il n'avait pas cessé d'effleurer sa gorge. Il aurait pu continuer des heures sans qu'elle se lasse de ce contact apaisant.
- ce que j'ai fait la nuit dernière a tout changé, Alex. J'ai bu à ta veine. Je me suis lié à toi, et je ne peux pas revenir en arrière. Meme si tu me détests pour ca.
Elle inclina la tete vers lui et embrasse ses lèvres pincées.
- pourquoi voudrais -tu que je te déteste?
Il contempla longtemps, comme s'il pesait l'impact qu'allait avoir sur elle ce qu'il avait à lui dire.
- j'ai bu ton sang, Alex, en sachant parfaitement que tu était une Compagne de sang. En sachant qu'une fois que ton sang serait dans mon corps, il n'y aurait pas de retour en arrière. Je suis lié à toi désormais et rien ne peut briser ce lien. Il est éternel. Je le savais, mais je te voulais si fort que je n'ai pas réussi à m'arreter. J'aurais du le faire, mais je ne l'ai pas fait.
Alex écoutait Kade en lisant son tourment dans ses yeux. Elle y lisait aussi son regret et elle sentit son coeur se serrer vivement.
- la nuit dernière, tu n'as pas pu t'arreter, énonca-t-elle. (il fallait absolument que ce soit clair, meme si cela devait la tuer). Mais maintenant tu aimerais pouvoir faire marche arrière. Parceque tu ne ressens plus la meme chose....envers moi?
Il redressa brusquement la tête, les sourcils froncés.
- non, Seigneur...non, Alex. Ce que je ressens pour toi ...(les mots lui manquaient)Ce que je ressens pour toi est plus fort que tout ce que j'ai jamais ressenti dans ma vie. C'est de l'amour, Alex, et ca l'était avant meme la nuit dernière. Et je ressentirais la même chose si je n'avais pas bu ton sang.
Ce ne fut que quand elle laissa échapper son souffle dans un grand soupir qu'elle se rendit compte qu'elle l'avait retenu jusque-là.
- oh, Kade.
Il laissa échapper un juron.
- Je ne sais pas comment j'ai laissé ça se produire. Je ne m'attendais certes pas à trouver ce que j'ai trouvé avec toi. Pas maintenant en tout cas, alors que tout le reste ne pourrait être plus bordélique qu'en ce moment.
- eh bien, on y mettra de l'ordre, déclara-t-elle en passant les bras autour de son cou. Ensemble on peut tous résoudre. Parce que moi aussi je suis tombée amoureuse de toi.
Il jura de nouveau, mais cette fois avec douceur en la serrant contre lui pour l'embrasser passionnément. Alex sentais ses muscles fléchir et tressauter sous ses doigts.Et elle le ressentit l'ouragan de désir qui l'emportait tandis qu'il la couchait doucement pour se glisser au dessus d'elle. La serviette rose se détacha et Alex put se repaitre du magnifique spectacle du corps de Kade, et de son sexe en érection, prêt à la prendre avec fougue.
Son regard était de braise, ses iris d'acier parcourus d'ambre.
- ah, mon Dieux...Alexandra. J'ai besoin de l'entendre maintenant. Dis-moi que tu m'appartiens.
-oui, dit-elle avant de le crier quand il s’enfonça en elle pour l'emmener vers le sommet d'une vague brulante d'un plaisir quasi immédiat.