menu 2

Mes dernières chroniques

The Hero, Tome 1 : Toi, mon héros – Laura Kay


http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/01/the-hero-tome-1-toi-mon-heros-laura-kay.html

 Finalement,elle tourna de nouveau la tête, face au soleil, et ferma les paupières. Sa main glissa sur la bande d'herbe entre eux deux et saisit la sienne. Il sentit sa gorge se nouer. Elle savait... Elle avait deviné ce dont il avait besoin. Il mêla ses doigts aux siens et serra un peu plus fort.
Puis il ferma les yeux à son tour et lutta pour ne pas exprimer sa plus grande peur.
Il risquait de tomber amoureux d'elle.






Le résumé :
Alyssa Scott a toutes les raisons de se réjouir d'avoir trouvé ce job de serveuse au Whiskey Music Bar. Tout d'abord, elle revient à Frederick, la ville où elle a grandi. Et elle a bien besoin d'un salaire ! Mais surtout, elle va retrouver Marco Vieri, son ami d'enfance, dont elle est toujours amoureuse. Pourtant, elle déchante rapidement : le garçon de ses souvenirs, qui avait su la protéger, est revenu d'Afghanistan métamorphosé. Hébergée par Marco, Aly va découvrir que la vie de son héros est devenue un véritable enfer. Parviendra-t-elle à le sauver à son tour ?






L'extrait :
S'accroupissant, il installa la deuxième serviette qu'elle avait apportée près de la sienne et s'étendit sur le dos. Il avait trop chaud avec son jean noir et le soleil l'aveuglait, mais cette proximité, ce sentiment de ne pas être seul...
peut-être était-il encore plus faible qu'il ne le pensait, mais il en avait besoin. Seigneur, il en crevait d'envie !

Un mouvement à côté de lui attira son attention. Il tourna la tête, et plongea les yeux dans ceux d'Alyssa. Ils demeurèrent ainsi un long moment, à se fixer sans un mot dans une immobilité totale.
Finalement,elle tourna de nouveau la tête, face au soleil, et ferma les paupières. Sa main glissa sur la bande d'herbe entre eux deux et saisit la sienne. Il sentit sa gorge se nouer. Elle savait... Elle avait deviné ce dont il avait besoin. Il mêla ses doigts aux siens et serra un peu plus fort.
Puis il ferma les yeux à son tour et lutta pour ne pas exprimer sa plus grande peur.
Il risquait de tomber amoureux d'elle.








L'extrait :
« — Je veux quelque chose que je ne peux pas avoir.
L'image d'Alyssa se matérialisa devant ses yeux. Non pas l'Alyssa qui l'avait regardé en se penchant sur le capot de Betty, mais celle qui lui avait souri avec des étoiles dans les yeux quand ils s'étaient croisés pour la première fois au Whiskey's.
Max ricana.
— Et pourquoi tu ne l'aurais pas ?
Marco lâcha un rire sans joie. Max voyait toujours tout en noir ou blanc.
— Parce que ce ne serait pas bien.
À tous les niveaux. Il débanda ses mains.
— Il s'agit d'une femme ?
Après une hésitation, Marco hocha la tête.
— Qu'est-ce que ça dit, ici ? demanda Max en lui plantant un doigt dans le thorax, juste à côté d'une ecchymose.
Marco déglutit, la gorge serrée.
— Je crois...
Il inspira une goulée d'air.
— Je crois que ça dit que je suis dans la merde. »






L'extrait :
Pourquoi était-elle revenue à Frederick ? Pas pour sa famille, sûrement. Brady était toujours dans les forces spéciales, envoyé Dieu sait où, quant à Joseph Scott, il s’intéressait toujours plus à la bouteille qu’à ses enfants. Depuis son retour, Marco ne l’avait croisé qu’une seule fois, et apparemment, le vieil ivrogne n’avait pas changé d’un iota. Il aurait presque eu pitié de lui s’il n’avait pas été témoin des conséquences, sur ses enfants, de son naufrage, qui s’était accéléré à la mort de sa femme. Il ne comptait plus les fois où l’un d’eux était arrivé chez lui avec un hématome ou une entaille sur le visage. Vraiment, il espérait qu’elle n’avait pas l’intention de renouer avec son père.
Il s’accroupit pour ouvrir le carton suivant.
C’était son expérience avec la famille Scott, son désir de voler au secours de ceux qui n’avaient pas les moyens de se défendre, qui lui avait donné envie de s’engager dans les forces spéciales. Désormais, à qui était-il utile ?