menu 2

Mes dernières chroniques

Les Ténèbres de Londres, tome 2 : Le Pacte du Démon - Caitlin Kittredge








  Le sinistre passé de Jack Winter est revenu le hanter… et son seul espoir se tapit dans la pénombre des Ténèbres de Londres...











Le sinistre passé de Jack Winter est revenu le hanter… et son seul espoir se tapit dans la pénombre des Ténèbres de Londres, le monde souterrain et surnaturel où magie noire et sorcellerie abondent.
Treize ans plus tôt, Jack Winter était étendu mourant dans un cimetière. Il a invoqué un démon et vendu son âme en échange de sa vie… Le démon revient aujourd’hui afin de récupérer ce qui lui revient de droit. Mais Jack a trouvé une raison de vivre : elle s’appelle Pete Caldecott et, à cause d’elle, Jack refuse d’aller en Enfer sans se battre. Pete ne sait rien du marché qu’a passé Jack mais elle est certaine que quelque chose de plus important et de bien plus dangereux croit dans les Ténèbres. Les Anciens Dieux sont en train de se réveiller et les esprits se soulèvent ; Jack n’a aucune chance de les arrêter sans l’aide de Pete.

Jayne Poole s'écarta et les invita à pénétrer dans les
entrailles froides et humides de la maison. L'odeur des parents habitait toujours
les lieux, même près d'un an après leur mort. Jack ne pouvait pas entièrement
lui reprocher la commémoration lugubre qui avait lieu ; mourir percutés par un
camion de bière en fuite n'était pas une fin des plus dignes pour un couple de
snobs.

Pete marchait devant Jayne Poole. Celle-ci avançait d'un pas
lent et nonchalant, à cause du gin ou des médicaments, ou des deux. Jack aurait
parié qu'une dose d'héroïne dansait dans ses veines.

— Nous avons contacté votre mère et votre père, dit Pete. Et
avons parlé du problème du testament...

— Oui?

Jayne Poole mordillait sa lèvre inférieure exsangue en
tapotant ses incisives proéminentes avec l'un de ses longs ongles carrés. Tout
cet argent, pensa Jack, et les Poole n'avaient rien fait pour arranger la
dentition typiquement anglaise de leur fille.

— Je suis vraiment désolée, continua Pete.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez vos commentaires