menu 2

gfMes dernières chroniques

dimanche 26 janvier 2014

Dark Elite, tome 2 : Marque de l'Ombre – Chloé Neill






 La magie peut être votre meilleure amie... comme votre pire ennemie !









Le résumé :
La magie peut être votre meilleure amie... comme votre pire ennemie !

Lily doit apprendre à contrôler ses nouveaux pouvoirs... en plus de supporter les pestes de son lycée, de faire ses devoirs et se battre la nuit contre des magiciens maléfiques ! Tout cela lui laisse à peine le temps de rêver à Jason, ce charmant jeune homme qui cache un secret...inquiétant.

Quand, lors d'une patrouille nocturne, des créatures bizarres menacent ses amis, Lily prend conscience qu'il n'est plus temps de s'entrainer. Les Adeptes ont besoin de ses pouvoirs pour empêcher une bataille paranormale qui mettrait Chicago à feu et à sang !

L'extrait :
- Je ne sais pas trop ce qui te pousse à vouloir me parler, et je doute de pouvoir un jour te faire confiance. Mais je sais faire la différence entre le bien et le mal, et je n'ai besoin de personne, fille ou garçon, Adepte ou Faucheur, pour le faire à ma place. Vous tentez de noyer les pauvres gens dans l'océan de leurs incertitudes ; nous nous efforçons de les ramener à la surface.
- Ce n'est jamais si simple.
- Si, ça l'est, insistai-je sans quitter des yeux l'étincelle qui flottait, comme attendant un ordre, juste au-dessus de ma paume. Nous ne manions pas la magie pendant longtemps, mais une chose est sûre : il ne s'agit pas d'une arme de destruction.
Je levai alors les yeux vers Sebastian, m'attendant à le voir manifester du dédain ou un profnd désaccord. Au lieu de cela, il y avait quelque chose de doux dans son regard bleu nuit.
Il baissa la tête vers son poing fermé puis l'ouvrit, découvrant sa propre étincelle au creux de ses doigts en coupe. Soudain, elle se rua vers la mienne, comme deux aimants contraires. A la manière de deux amoureux au terme d'une longue séparation, les flammèches fusionnèrent puis s'élevèrent lentement avant de dériver au fil des courants d'air s'engouffrant dans Erie Avenue.
- Pour que tu n'oublies pas que le monde n'est ni blanc ni noir, dit-il. Il est gris. Et tous ceux qui te diront le contraire sont des menteurs. (Tendant la main, il dégagea une mèche qui me barrait le front.) Tu mérites mieux que le mensonge.