menu 2

Mes dernières chroniques

Minuit, Tome 5 : Le Voile de Minuit - Lara Adrian







Il était à genoux devant cette femelle, et c'est avec joie qu'il y resterait jusqu'à la fin de ses jours.










Le résumé :
La Lignée est parmi nous depuis toujours : de puissants guerriers vampires
mènent une guerre secrète contre les Renégats pervertis par la Soif sanguinaire.Passée maîtresse dans l’art du tir comme dans celui des armes blanches, Renata peut affronter n’importe quel guerrier du sexe opposé, vampire comme humain.Son atout le plus formidable est son extraordinaire talent psychique, un don rare et létal. Mais voilà que l’indépendance qu’elle a durement gagnée est menacée par un étranger, Nikolaï, guerrier vampire à la chevelure d’or qui l’entraîne dans un royaume fait d’ombres… et de plaisirs défiant toute imagination.


L'extrait :
Elle courait plus vite a present et tourna au premier coin de rue . A peine deux secondes plus tard , Niko y parvenait a son tour . Il sourit en la voyant a quelques metres devant lui ... La femme se retourna sur les talons aiguilles de ses bottes noires .Elle était essouffle et gardait les yeux rives sur Nickolai, ne manquant aucun de ses mouvements .Nickolai fit quelques pas dans la ruelle obscure, puis s’arrêta , les mains levées en signe d'apaisement .
-tout va bien, dit-il. Inutile de fuir.je veux juste vous parler .
Elle le regardait intensément sans répondre ....
-J'ai dit inutile de fuir , déclara-t-il , en haussant les épaules en la voyant reculer d'un pas dans la ruelle .Puis il la suivit, laissant la porte se fermer derrière .Dieu qu'elle etait belle ! dans le club, il l'avait juste aperçue,mais, a pressent , alors que moins de deux mètres les séparaient , il se rendait compte qu'elle était absolument canon.(...) Nickolai ne lâcha pas ce regard acéré en s’arrêtant devant elle .
-je ne vais pas vous faire de mal.
-je sais , répondit-elle avec un demi-sourire .Vous n'en aurez pas l'occasion .
Sa voix était douce comme le velours , mais l’éclat de ses yeux viraient au glacial .D'un coup, les oreilles de niko furent envahies par un son d'une fréquence augmentait encore, et bientôt il sentit ses jambes lâcher sous lui .Il tomba a genoux , la vue brouillée, la tête comme sur le point d'exploser .Il distingua vaguement un bruit de bottes qui venaient vers lui.
C’était un piége .
La salope l'avait conduit là délibérément , sachant pertinemment qu'il allait la suivre .
-Sa suffit , Renata , dit alors l'un des males de la lignée qui venaient d'entrer dans le bâtiment. Tu peux le relâcher maintenant. Suite a cet ordre , la douleur que ressentait Nickolai s'affaiblit .Il leva les yeux vers le beau visage de son assaillante tourne vers lui .
-Enlevez-lui ses armes , dit-elle a ses compagnons .Il faut l'emmener avant qu'il recouvre ses forces .Niko kacha un jurons bien sentis a son intention, mais sa voix s’étrangla dans sa gorge et elle s’éloignait deja; ses talons claquant sur la dalle de béton froid.

L'extrait :
Renata haussa les épaules, sans exprimer la moindre contrition.
—Tout est permis à la guerre, comme en amour.
Il lui adressa un léger sourire, qui provoqua l'amorce de fossettes dans ses joues maigres.
—Alors, c'est la guerre ?
—Ce n'est sûrement pas l'amour.
—Non, approuva-t-il avec un grand sérieux. Jamais ça.
Au moins, ils étaient d'accord sur un point.