menu 2

gfMes dernières chroniques

samedi 19 juillet 2014

La villa - Nora Roberts

 





Responsable des relations publiques dans la firme familiale, Sophia Giambelli n'est pas peu fière de sa réussite ni du nom qu'elle porte.


 








Le résumé:
Responsable des relations publiques dans la firme familiale, Sophia Giambelli n'est pas peu fière de sa réussite ni du nom qu'elle porte. Giambelli, un vin de renommée mondiale et un vaste empire vinicole. L'aïeule des Giambelli, qui dirige l'entreprise d'une main de fer, souhaite aujourd'hui concrétiser l'alliance entre sa famille et celle de son second mari. Sophia doit alors quitter son luxueux bureau pour apprendre sur le terrain à cultiver la vigne... aux côtés de Tyler McMillan. La collaboration entre la femme d'affaires et le vigneron s'avère difficile, jusqu'à ce que l'avenir de la firme soit menacé, et que des meurtres viennent toucher leurs proches...




L'extrait :
- C'est bien ce que je disais. Tu es folle de moi, n'est-ce pas?
- Folle de toi? Arrête, je t'en prie, tu te couvres de ridicule.
Il la prit par la taille, l'attira contre lui, éclata de rire quand elle essaya de le repousser.
- Je t'ai vu plusieurs fois aujourd'hui me guetter par la fenêtre.
- N'importe quoi! J'ai regardé deux ou trois fois par la fenêtre. Bon. Et alors?
- C'est moi que tu regardais. Moi aussi je te regardais, poursuivit-il en l'attirant plus près de lui. Tu avais envie de moi et j'avais envie de toi. Mais il y a plus que du désir entre nous.
Il voulu l'embrasser, elle de détourna.
- Non, il n'y a rien...
La bouche de Tyler s'écrasant sur la sienne la réduisit au silence.
- S'il n'y avait rien d'autre, tu n'aurais pas aussi peur, souffla-t-il après s'être écarté.
- Je n'ai peur de rien.
- Si, de beaucoup de choses et de beaucoup de gens. Avec moi, tu n'as pas besoin d'avoir peur. Je ne te ferai pas de peine.
Il l'embrassa, avec douceur cette fois, une tendresse qui la fit fondre malgré elle. « Non, songea-t-elle, il ne me fera pas de peine, lui. C'est moi qui lui ferai mal, même sans le vouloir.»

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires