menu 2

gfMes dernières chroniques

samedi 19 juillet 2014

Nuits blanches, tome 1 : L'homme de minuit - Lisa Marie Rice

 




Le nouveau locataire de la décoratrice d’intérieur, Suzanne Barron est l’homme le plus dangereux qu’elle a jamais rencontré. John Huntington est un ancien SEAL surnommé l’homme de minuit et il travaille en couverture.


 




 
Le résumé:
Le nouveau locataire de la décoratrice d’intérieur, Suzanne Barron est l’homme le plus dangereux qu’elle a jamais rencontré. John Huntington est un ancien SEAL surnommé l’homme de minuit et il travaille en couverture. A peine, Suzanne l’a t-elle rencontré qu’elle partage une passion échevelée avec lui. Sa réponse incontrôlable l’effraye. Suzanne n’est pas comme ça et elle décide qu’elle doit l’éviter à tout prix. Mais quand elle est menacée par des tueurs, Suzanne sait qu’un seul homme peut lui porter secours. Mais qui protégera son corps et son coeur ?


L'extrait :
Un baiser d'adieu était très révélateur - de part et d'autre. Il en disait aussi long sur ce que son compagnon attendait d'elle que sur la façon dont son corps réagissait à son contact. C'était une façon agréable, et sans danger, de tester le terrain. Sauf qu'avec John Huntington, rien ne semblait sans danger. Elle voulait qu'il l'embrasse fougueusement.
Sentir toute cette puissance, toute cette virilité, toute cette énergie
masculine concentrée sur elle. Elle voulait savoir. Elle voulait qu'il l'embrasse de nouveau, mais plus fort, plus profondément. Toujours sur la pointe des pieds, sans rouvrir les yeux, elle approcha ses lèvres entrouvertes des siennes. Sa langue pointa pour les effleurer, et un gémissement sourd roula dans sa gorge. Alors les événements se précipitèrent, comme s'ils avaient subitement été emportés par le tourbillon d'un cyclone.
Suzanne se retrouva plaquée contre le mur par son corps musclé. Il recouvrit durement sa bouche de la sienne et y enfouit profondément la langue. Son manteau atterrit par terre et il saisit les pans de son chemisie...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires