menu 2

Mes dernières chroniques

Piégée de Heather Dixon


ANNONCE ROYALE,
STRICTEMENT RÉSERVÉE AUX JEUNES GENTLEMEN
RÉPONDANT AUX CRITÈRES.
UNE ÉNIGME DOIT ÊTRE RÉSOLUE:
DÉCOUVREZ OÙ LES PRINCESSES D'EATHESBURY
DANSENT LA NUIT VENUE
ET VENEZ FAIRE CONNAISSANCE
AVEC LA PRINCESSE ROYALE
AU COURS D'UN SÉJOUR DE TROIS JOURS
AU PALAIS ROYAL.
LA RESTAURATION ET L'HÉBERGEMENT
SONT ASSURÉS À TITRE GRACIEUX.
LES CANDIDATURE DOIVENT ÊTRE
ADRESSEES À SA ROYALE MAJESTÉ
HAROLD WENTWORTH D'EATHESBURY,
ONZIÈME DU NOM









Le résumé :
Azalea est l’héritière du trône. Elle porte des robes magnifiques, a de nombreux prétendants et danse dans de somptueux bals. Le rêve prend fin à la mort de sa mère. Un jour pourtant, ses sœurs et elle découvrent un passage secret qui conduit vers un pavillon enchanté, dans une forêt d’argent. Elles y dansent toute la nuit. Si l’endroit semble merveilleux, le Gardien des lieux l’est beaucoup moins, et ses intentions envers Azalea sont loin d’être bienveillantes. En effet, le Gardien aime garder les choses, et Azalea va payer le prix fort pour danser dans ce jardin secret.




L'extrait :
Votre Altesse Sérénissime, votre Grâce, etc., etc.
Je ne sais pas ce que je peux offrir de plus. Vous vous souciez peu de mes terres, de mon argent ou de quelque richesse que ce soit, j'imagine. Je suppose que cela fait de vous un bon père, mais cela m'intrigue également. Je n'ai rien d'autre à offrir qu'un cœur sincère qui brûle pour d'amour pour [spoiler]Bleuet[/spoiler]pour son esprit à la fois doux et courageux, pour sa bouche ravissante, pour son cœur et pour sa chère, très chère main.

– Sa main ? S'étonna Azalée .

Je suis à l'agonie, et j'espère que mon intendant saura vous convaincre. Dans le cas contraire, je pense que je finirai par briser toutes les fenêtres de ma demeure et me noyer dans un seau d'eau.
Un cœur des plus sincères
Lord Edward Albert Hemly Haftenravenscher
Azalée contempla la lettre.
– Un mariage ! S'exclama-t-elle. [spoiler]Lord Teddie veut l'épouser ! Il veut épouser Bleuet ![/spoiler]
Le roi sourit.
– C'est exact , répondit-il en reprenant la lettre des mains d'Azalée. Il pense qu'elle est son arceau gagnant dans sa partie de croquet, sa confiture à la framboise sur sa tartine grillée, son vermillon sur sa palette de couleurs. Du moins c'est ce qu'il m'a écrit.
– Il ne tourne pas rond, dit Azalée. Briser toutes les fenêtres ? Il a perdu la tête.
– Oh non, dit le roi. Ce n'est de la folie que si on le fait vraiment. Quand on menace de briser toutes les vitres de la maison et de se noyer dans un seau d'eau sans passer à l'acte, eh bien, c'est juste de l'amour.