menu 2

gfMes dernières chroniques

samedi 12 juillet 2014

Anita Blake, Tome 8 : Lune Bleue - Laurell K. Hamilton

 


- Notre rêve a été interrompu, ma petite.
- Je savais que ça n'était pas un accident, crachai-je.
J'avais réussi à prendre un ton hostile, et je m'en félicitais. Parce que la brise estivale me soufflait le parfum de son eau de Cologne à la figure : un parfum exotique, fleurs et épices mêlées. Parfois, je répugne à laver mes draps de peur qu'ils perdent son odeur.


 




Le résumé:
Richard, mon ex-fiancé et chef de la meute de loups-garous locale, était en train d'étudier les trolls dans le Tennessee quand il s'est fait arrêter pour tentative de viol. D'accord, nous ne sommes pas en très bons termes depuis que je l'ai plaqué pour Jean-Claude, le vampire qui me courait après depuis une éternité. Mais tout de même, je connais bien Richard. Je sais qu'il ne ferait jamais une chose pareille. Je flaire comme une machination, et déjouer les machinations, c'est mon passe-temps favori quand je ne suis pas en train de relever les morts. Donc, cap sur le Tennessee pour aller délivrer Richard. Le seul problème, c'est que je ne sais pas comment Jean-Claude va réagir. Enfin, quand je dis le seul problème... Je suis sûre que ça ne le restera pas longtemps.



L'extrait :
- Ne meurs pas, Asher. Je t'en supplie, ne meurs pas.
Il continua à tousser jusqu'à ce que quelque chose de noir sorte de sa bouche. Un torrent de sang. Je touchai sa peau. Elle était froide.
- Si tu buvais le sang d'un des lycanthropes, cela suffirait-il à te sauver?
- A condition que ce soit tout de suite, peut-être, dit-il d'une voix douce et épaisse.
Je touchai son front et retirai ma main humide de sueur glacée.
- Dis-moi à quel point c'est grave.
Asher ignora ma question.
- Sache, Anita, que m'être vu à travers tes yeux a guéri mon coeur.
Mes larmes me nouaient la gorge.
- Non, Asher, non.
Une goutte de sang pur coula du coin de son oeil.
- Sois heureuse avec tes deux amours. Ne commets pas les mêmes erreurs que Jean-Claude et moi il y a toutes ces années. (Il touha mon visage d'une main couverte de sang). Sois heureuse dans leurs bras, ma chérie.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires