menu 2

Mes dernières chroniques

Le cercle des immortels, Dark Hunters, Tome 5 : La descendante d'Apollon - Sherrilyn Kenyon

 


Chaque matin, elle se levait le cœur gonflé d’espérance. Quelqu’un allait venir et lui annoncer qu’elle ne mourrait pas lors de son vingt-septième anniversaire. Elle allait enfin pouvoir s’établir quelque part, y rester davantage que quelques jours, quelques mois. — Hé, les filles ! lança Brenda. Je crois que j’ai trouvé nos « biscuits ». Mesdames, il y en a trois 


 


 
Le résumé:
Cassandra, de par sa nature d'Apollite, est condamnée à ne pas survivre à son 27ème anniversaire. Dernière descendante d'Apollon encore en vie, elle est la proie des démons. En effet, ceux-ci croient en la prophétie qui dit que la mort du descendant d'Apollon leur apporteraient la délivrance.
La jeune femme, consciente qu'il ne lui reste plus que huit mois à vivre, veut profiter au maximum du temps qu'il lui reste. Cependant, alors que des démons la prennent une nouvelle fois pour cible, elle est sauvé par un mystérieux homme... Wulf.
Un chasseur de la nuit.
Fortement attiré par la jeune femme, Wulf le Viking rêve d'elle en permanence. Et cependant, elle est une Apollite. A tout moment, elle peut choisir de devenir un démon pour vivre plus longtemps, et devenir l'ennemi mortel des chasseurs. Les pires ennemis de Wulf, que celui-ci a juré d'exterminer...
C'est donc à sa plus grande surprice que Wulf est chargé de la protection de Cassandra par Acheron. Car si Cassandra meurt sans descendance, ce sera la fin d'Apollon...




L'extrait :
Il la souleva dans ses bras et la porta jusqu’au rez-de-chaussée. Dans le salon, il l’étendit sur un canapé, après avoir placé deux gros coussins sous sa tête. Puis il arracha la télécommande des mains de Chris pour la donner à Cassandra.
— Hé ! cria le jeune homme. Ça ne va pas ? Il va y avoir un match de foot qui…
— La ferme, Chris. Tu n’es pas enceinte, que je sache. Cassandra a désormais tous les droits.
— Oh, je vois… Si tu espères que je te fasse un héritier, tu peux toujours attendre.
— Je le sais bien, espèce d’âne bâté. Au train où tu vas, le jour où tu te trouveras une femme, mon fils sera arrière-grand-père.
— Fiche-moi la paix, tête à cornes !
Cassandra ne sursauta pas. Elle connaissait désormais l’insulte favorite de Chris, ainsi que son origine. Wulf lui avait expliqué qu’autrefois, les guerriers vikings étaient coiffés de casques ornés de cornes.
— Je vais m’en aller, continua Chris, visiblement disposé à en découdre. J’en ai marre de toute cette neige. Je m’inscrirai à Stanford, en Californie. Je n’y trouverai peut-être pas chaussure à mon pied, mais au moins, là-bas, les nanas ne seront pas engoncées dans des parkas informes ! J’en verrai en maillots de bain !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez vos commentaires