menu 2

gfMes dernières chroniques

jeudi 17 juillet 2014

Le clan Campbell, Tome 1: A la conquête de mon ennemie - Monica McCarty

 

Capitaine de la garde du comte d'Argyll, Jamie Campbell, l'homme le plus redouté d'Écosse, est sur la trace de hors-la-loi qu'il suspecte d'être cachés par messire Lamont, maître d'Ascog Castle. Une fois sur place, Jamie prétend vouloir épouser la fille de ce dernier, afin d'apaiser les relations entre leurs deux clans ennemis.


 




 
Le résumé: Capitaine de la garde du comte d'Argyll, Jamie Campbell, l'homme le plus redouté d'Écosse, est sur la trace de hors-la-loi qu'il suspecte d'être cachés par messire Lamont, maître d'Ascog Castle. Une fois sur place, Jamie prétend vouloir épouser la fille de ce dernier, afin d'apaiser les relations entre leurs deux clans ennemis. « Soit », répond Lamont. Toutefois, il ne contraindra pas Caitrina. Jamie doit d'abord obtenir son consentement. « Je préfère épouser un crapaud ! » réplique aussitôt l'effrontée. L'amadouer s'annonce compliqué, d'autant que Jamie a des méthodes plutôt expéditives pour faire sa cour...


L'extrait :
Elle s’impatienta :
— Vous comptez rester planté là, à m’observer toute la journée ?
— Pourquoi pas ? Je ne tombe pas tous les jours sur une nymphe des bois à demi nue perchée dans un arbre.
Caitrina sentit le feu lui monter aux joues :
— D’abord, je ne suis pas à moitié nue ; ensuite, si vous vous donniez la peine de lever le nez, vous constateriez que je ne suis pas perchée, mais coincée, et que j’ai besoin d’aide.
Sa réponse acerbe sembla réjouir l’inconnu qui continuait de l’observer d’un air amusé.
Le scélérat se moquait d’elle !
Peu habituée à être traitée de la sorte, surtout par un homme, Caitrina lui lança un regard assassin. Certes, la situation était comique, mais il aurait dû avoir la courtoisie de ne pas le montrer. Elle se sentait maintenant ridicule. Mais ce goujat ne perdait rien pour attendre ! Dès qu’elle serait de nouveau sur la terre ferme, elle lui dirait sa façon de penser.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires