menu 2

gfMes dernières chroniques

dimanche 13 juillet 2014

La légende des quatre soldats, Tome 1 : Les vertiges de la passion - Elizabeth Hoyt

 





 Ma sœur et moi ne resterons à Londres que trois mois. Je n’attends donc pas que vous réalisiez des miracles. Il leva son visage vers le soleil déclinant de la fin d’après-midi.
 Il savourait le fait d’être dehors, loin de tous ces gens


 



 
Le résumé:
1764. Riche entrepreneur établi à Boston, Samuel Hartley débarque en Angleterre, officiellement pour affaires. Sous un prétexte futile, il fait en sorte de rencontrer la très distinguée lady Emeline Gordon qui, d'emblée, le regarde avec mépris : quel est donc cet Américain sans-gêne qui, comble du mauvais goût, porte des mocassins ! En réalité, Simon a une arrière-pensée bien précise. Le frère de lady Emeline faisait partie de son régiment massacré par les Indiens à Spinner's Falls. Depuis ce jour funeste, il n'a qu'une obsession : découvrir le traître qui a causé la perte de ses camarades. Et, il en est convaincu, c'est à Londres qu'il le trouvera, grâce à l'entregent de lady Emeline qui va l'introduire dans cette société si fermée. Qu'elle le veuille ou non ! Et même s'il doit heurter sa délicatesse toute britannique...




L'extrait :
Pendant qu’elle parlait, il détaillait son visage. C’était vraiment une très belle femme, aux yeux et aux cheveux de jais, aux lèvres pleines couleur rubis. Mais cette beauté ne présentait pas que des avantages : nombre d’hommes seraient dissuadés de la courtiser à cause de son regard trop intelligent et de sa bouche à l’expression méfiante. — Vous l’aimiez, madame, tenta-t-il. Avec quelque succès : une lueur venait de passer dans les prunelles sombres. Il avait touché un point sensible. Elle était très attachée à son frère. La gentillesse eût impliqué qu’il ne se serve pas de ce talon d’Achille, mais la gentillesse n’avait jamais été son fort, ni en affaires ni dans sa vie personnelle. — Je pense que vous ferez cela pour sa mémoire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires