menu 2

gfMes dernières chroniques

mercredi 16 juillet 2014

Les Hathaway, Tome 2 : l'étreinte de l'aube - Lisa Kleypas

 




Sapristi, Merripen, fit Léo d'une voix enrouée, si tu avais le cran de mourir avec elle, tu ne crois pas que tu pourrais trouver le courage de vivre avec elle ?


 







Le résumé:
Kev' Merripen a aimé Winnifred Hathaway dès le jour où la famille de celle-ci l'a tiré des griffes de la mort. Il n'était alors qu'un jeune garçon.
Aujourd'hui, cet homme séduisant, aux origines mystérieuses, craint que les ombres de son passé ne détruisent la lumineuse Winnifred. Aussi refuse-t-il de céder à la tentation et laiss-t-il partir l'élue de son coeur.
Pourtant, si la longue absence de Winnifred n'a pas émoussé son amour pour elle, le temps a rendu Kev' plus dur et plus froid. D'autant qu'il sait que, pour la conquérir, il lui faudra affronter le dangereux secret qui scelle son destin.




L'extrait :
Comme à l'accoutumée, il se rendit dans la suite des Hathaway pour le petit déjeuner. Alors même que l'appréhension lui tordait l'estomac, il se composa une expression impassible. Il se montrerait calme et réservé, et Winnifred serait posée. Tous deux surmonteraient avec succès l'embarras insupportable de cette première rencontre.
Ses bonne résolutions s'évanouirent cependant à l'instant où il posa le pied dans le salon et aperçut Winnifred. Sur le sol. En sous-vêtements.
Elle gisait sur le ventre et essayait de se redresser alors qu'un homme penché sur elle la touchait.
A cette vue, le sang de Kev ne fit qu'un tour.
Avec un rugissement de fureur, il se rua sur Winnifred et la souleva dans ses bras d'un geste possessif.
- Arrête ! cria-t-elle. Qu'est-ce que tu... Oh, non ! Laisse-moi t'expliq... Non !
Il la déposa sans cérémonie sur le sofa et pivota pour faire face à l'homme. Il allait démembrer ce salaud vite fait bien fait, en commençant par lui arracher la tête.
Prudent, l'homme battit rapidement en retraite derrière un fauteuil volumineux.
- Vous devez être Merripen, dit-il. Et moi, je suis...
- Un homme mort, gronda Kev en se dirigeant vers lui.


L'extrait :
Elle ouvrit les yeux en entendant sa voix.
— Je suis là, chuchota-t-il en s'emparant d'une cuillere qu'il plongea dans la tasse. Ouvre la bouche, petite gadji, fais-le pour moi.
Mais elle refusa. Elle tourna la tête et remua les lèvres s'en qu'aucun son n'en sorte.
— Que dis-tu? Winnifred... tu dois prendre ce médicament.
Elle parla de nouveau. cette fois, il comprit et la fixa avec incréulité.
— Tu acceptes si je te dis mon prénom?
Après avoir dégluti à plusieurs reprises, elle souflla :
— Oui.
La gorge de Kev se noua douloureusement. Les yeux brûlants, il réussit à murmurer :
— C'est Kev. Je m'appelle Kev.
Elle le laissa alors introduire la cuillere entre ses lèvres.Le poison couleur d'encre coula dans sa gorge.
Il sentit son corps se détendre contre lui. Entre ses bras, il était aussi léger et chaud qu'une flamme.
" Je te suivrai, se promit-il, quelque soit ton destin."
Winnifred était tout ce qu'il avait toujours désiré sur terre. Elle ne partirait pas sans lui.


L'extrait :
Fixant sur le médecin un regard courroucé, Kev articula en romani :
— Ka xlia ma pe tute (Je vais t'écrabouiller).
— Ce qui signifie : « Veuillez pardonner ce malentendu, et quittons-nous bons amis », se hâta de dire Rohan.
— Te malavel les i menkiva, ajouta Kev pour faire bonne mesure (Puisses-tu mourir rongé par la vérole).
— Grossièrement traduit, cela veut dire : « Que votre jardin abonde en beaux hérissons bien gras. » Je me permettrai d'ajouter que c'est considéré comme une bénédiction chez les Roms.
Manifestement sceptique, Harrow murmura cependant:
— J'accepte vos excuses. Il n'y a pas de mal.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires