menu 2

gfMes dernières chroniques

mercredi 16 juillet 2014

Parce que tu m'appartiens - Lisa Kleypas

 

Madeline le fixait, déboussolée.
- je ne comprend pas.
- alors je vais vous expliquer, dit-il, méchamment. Pour moi, la seule valeur que vous représentez, c'est l'enfant que vous portez. Je vous demande uniquement de prendre soin de lui, et même ça, vous êtes incapable!
Madeline se décomposa.
- je...
elle en perdait la respiration.


 




Le résumé:
Londres, 1833. Condammée à épouser un richissime baron, Madeline décide de s'enfouir. Et pour faire échouer définitivement les projets de mariage, elle envisage de compromettre se réputation avec Logan Scott, acteur adulé et directeur du fameux théatre de Londre, le Capitol.
Logan a l'habitude d'être traqué par des admiratrices éperdue. Mais, lorsque Madeline lui déclare qu'elle souhaite devenir sa maîtresse, il en reste coi... . Pas question de s'encombrer de cette gamine ! L'ennui, c'est que la duchesse de Leeds, avec qui Logan est associé, a engagé la jeune fugueuse.
Bien qu'il ait connu les femmes les plus désirables d'Europe, Logan commence à flancher....


L'extrait :
- Eh bien... on dit que Mme Scott est une femme
ravissante...
- Elle est plus que ça, elle est belle !
Il se fît rêveur.
- Il y a en elle une innocence qui ne se fanera jamais, dût-elle vivre centenaire... A ma connaissance, on n'a jamais fait son portrait. C'est une chance à saisir pour Orsini.
Lord Beauchamp était visiblement amusé.
Je vais l'informer qu'il doit la peindre, car tout le monde sera ravi de connaître la femme qui vous a rendu tellement amoureux !
- Ce n'est pas le terme qui convient, grommela Logan.
- Alors quel autre, mon cher ? A votre exression quand vous la décrivez...
Lord Beauchamp se leva en riant et salua Logan d ela tête avant de s'éloigner.
Amoureux, amoureux, marmonna Logan en feuilletant le manuscrit. J'ai seulement dit qu'elle était belle !

L'extrait :
Logan...le visage déformé de rage, la voix dure, il s'adressa à Madeline.
- Sortez immédiatement!
elle cligna des yeux.
- je...je parlais simplement avec lord Drake...
- je vous ai dit de vous tenir à l'écart . c'est trop vous demander que d'obéir à mes ordres?
- Attend un peu ! intervint Andrew. Nous ne faisons rien de mal. et ne fais pas payer à ta femme un événement qui s'est passé bien avant votre rencontre.
Logan l'ignora.
- A l'avenir, madame, vous vous abstiendrez de vous mêler de ce qui ne vous regarde pas.
Brusquement, quelque chose se brisa en elle. Pendant des mois, elle s'était montrée docile, elle avait essayé de gagner l'affection de Logan en lui offrant le meilleur d'elle-même...et cela n'avait pas suffi. tout à coup, elle en avait assez d'être assez rabrouée. elle se leva et rétorqua froidement:
-très bien. je ne vous importunerai plus de ma présence. dorénavant vous pourrez jouir de votre solitude, autant que vous le désirez.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires