menu 2

Mes dernières chroniques

Les Gangs de Boston, Tome 5 : Le Bandit d' A. Zavarelli


 
Tanaka
Je suis une fille sage.
Je vis selon un code qui ne peut être ni altéré ni enfreint. Il est de mon devoir envers ma famille de rester innocente et pure. D’épouser un homme italien. Les étoiles sont déjà alignées.
Mais Nikolai Kozlov réécrit mon destin par quatre mots simples.
Désormais, tu m’appartiens.
Il fait partie de la mafiya russe. C’est un bandit. Un menteur talentueux sans limites morales. Il est tout ce que l’on m’a appris à haïr. Cet homme est impitoyable. Il prend ce qu’il veut sans une seconde d’hésitation.
Et ce qu’il voulait, c’était moi.
Il croit contrôler mon destin, mais ce qu’il ignore, c’est que parfois, il faut se méfier des filles sages.
Nikolai
Je suis un homme dangereux.
Je vis selon un code. Le code Vory. Il est de mon devoir envers ma famille de protéger la fraternité. De détruire quiconque menace ce que nous défendons, y compris elle.
C’est une danseuse. Une belle petite poupée. Ma prisonnière et mon nouveau jouet préféré. Cette princesse de la mafia croit m’avoir ensorcelé, mais en fin de compte, elle n’est qu’une garantie.
C’est dommage de détruire les biens précieux.
Mais c’est ce que font les hommes dangereux.

 




A. Zavarelli est une droguée de romance, une amoureuse des chats et une voyageuse. Elle aime tout ce qui concerne le chocolat, les livres accompagnés d'avertissements et à peu près tous les types de personnages sombres et torturés. Vous pouvez en savoir plus sur elle sur son site Web. http://www.azavarelli.com/


Pourquoi a t’il choisi de peindre le pire moment de ma vie? Et comment est-il entré dans ma tête ? Comment a-t-il pu me connaître aussi intimement en cet instant ?
La brisure insoutenable qui m’a immobilisée, le désespoir intense et violent. Chaque émotion est si tangible que je le ressens comme un souvenir plus qu’une peinture,
Tombé en disgrâce, l’a-t-il intitulé.
-je ne pouvais pas faire autrement, répond-il.
Ce n’est pas tous les jours que l’on assiste à la chute d’un ange. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez vos commentaires