menu 2

Mes dernières chroniques

Devil's Night, Tome 3 : Dark Obsession de Penelope Douglas


 
Découvrez le troisième et dernier tome de DARK, la série à succès de Pénélope Douglas !
Damon Torrance. Ce simple nom fait trembler Winter. Depuis qu'elle l'a dénoncé à la police et envoyé tout droit en prison, Winter est hantée chaque jour et chaque nuit par le beau visage de Damon. Bientôt, il va être libéré. Bientôt, il va avoir tout le loisir de se venger de celle qui l'a privé de sa liberté. Et les rumeurs racontent qu'il est encore plus fort et plus dangereux qu'auparavant...

 

Après avoir passé son adolescence à essayer de faire plaisir à tout le monde, Penelope Douglas a un jour décidé de faire ce qu'elle voulait, elle. Elle a traversé le Japon en train, sauté du haut d une cascade et commencé à écrire des romances intenses et passionnées, à son image. Comme elle, ses héros brisent les règles, affrontent leurs peurs et leur part d'ombre. Et c'est sous le soleil de Las Vegas, entourée de son mari et de sa fille, qu'elle travaille tous les jours à trouver l'équilibre parfait entre émotion et drame, sexe et danger, amour et haine. Une révélation new adult. 
 
  Cliquez sur la couverture pour lire les autres chroniques de la série.
https://lachroniquedespassions.blogspot.com/2018/08/devils-night-tome-1-dark-romance-de.html
https://www.lachroniquedespassions.com/2018/08/devils-night-tome-2-dark-desire-de.html

 
 
"La vie est un enfer, car on s’attend à ce qu’elle ressemble au paradis."
Quelques années auparavant, j’avais lu une citation dans ce goût-là et je ne l’avais jamais comprise. Quand on n’a connu que les problèmes et qu’on découvre que les autres vivent différemment, on apprend à tout encaisser. Jusqu’à ce qu’un jour on ne sache plus vivre autrement.
C’était au paradis que je ne faisais pas confiance. Attentes trop élevées et faux espoirs…

Il m'attrapa les deux mains et me rapprocha de lui. De son visage.
Puis il les plaça sur lui.
- Qu'est-ce que tu vois ?
J'étalais les doigts sur son visage et me tins immobile. J'avais peur de bouger. Il sentirait combien je tremblais. Chaque centimètre fourmillait si fort que je me retirai presque.










Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez vos commentaires