menu 2

Mes dernières chroniques

PS : Oublie-moi ! d' Emma M. Green


 
Il a brisé son cœur et détruit sa vie. Elle va pourtant devoir se reconstruire avec lui…
Léonore est belle comme le jour, mais elle vit dans l’ombre pour cacher son plus gros complexe et son plus douloureux secret. Pourtant, quand une agence de mannequins atypiques s’intéresse à elle, elle y voit une chance de se reconstruire.
Mais ses espoirs se brisent lorsqu’elle découvre l’identité de son nouveau boss : Wolf Larsson, le garçon qu’elle aimait et qui a bien failli la détruire.
Il fut son premier amour, son bourreau, son pire cauchemar…
Huit ans après le drame, elle est devenue une lionne prête à tout pour survivre. Lui a gardé ses mots féroces et ses yeux de loup.
Elle va devoir lui pardonner. Il va devoir se racheter. Pour raviver la flamme qui brûle encore entre eux, malgré tout.



Nous sommes deux «tout juste trentenaires » qui n’aiment pas trop parler d’elles… mais beaucoup parler d’amour et d’écriture ! :)
Notre pseudo est un clin d’œil à la série qui a bercé notre adolescence, Friends, et à l’une des premières histoires d’amour impossible qui nous a marquées : celle de Ross et Rachel. Greene (qu’on a simplifié en Green) est le nom de famille de Rachel, le personnage auquel on s’identifiait le plus : marrante, imparfaite, un peu névrosée, très romantique, et capable de se moquer d’elle-même. Emma est le prénom de la fille que Rachel et Ross finiront par avoir ensemble… parce que l’amour triomphe toujours, c’est un fait ! Et la dernière raison : c’est un peu plus sexy que Phoebe Buffay, comme pseudo.
(…) De façon générale, on peut dire qu’on partage la même sensibilité : on aime rire, s’émouvoir, rêver, trembler, pleurer (et croyez-nous, on a la larme facile !). Ce sont toutes ces émotions qui nous animent et qu’on essaie de transmettre à nos lecteurs.
(Source : Emma Green - Les Romantiques)





Vis avec moi, Léonore. Aime-moi. Emmerde-moi. Ne me quitte plus jamais.
Mon coeur a du mal à rester accroché, ma gorge se met à siffler, je serre les dents et les poings jusqu'à m'en faire mal pour être certaine de ne pas rêver.
Tu... Tu veux...
Je veux tout ! résonne sa voix légèrement cassée. Te faire sourire, te faire hurler, te faire jouir, te faire voyager, te faire aimer la vie avec moi, Léo. Je veux récupérer ces huit années qu'on a perdues...





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez vos commentaires