menu 2

gfMes dernières chroniques

Les Vampires de Chicago Tome 7 : Permis de mordre de Chloe Neill



- Tu es affamé, plaisantai-je.
Il s'approcha pour se plaquer contre moi, puis prit mon menton dans sa paume.
- Je t'aurai tout entière. Corps, esprit et âme. Et je ne te partagerai avec personne.
Il incarnait à présent l'archétype du mâle dominant, possessif et autoritaire.











Le résumé :
Dans une ville pleine de vampires, le mal ne dort jamais.

À l'âge tendre de vingt-sept ans, Merit est devenu une vampire sachant manier l'épée. Depuis lors, elle est devenue la protectrice de sa Maison, a vu Chicago presque brûler en poussière, et vu son Maître tomber et se relever. Maintenant, elle va voir son courage —et sa lame testés comme jamais auparavant.

Ça a commencé avec deux... Deux solitaires disparus sans laisser de trace. Quelqu'un vise les vampires de Chicago, et n'importe qui pourrait être le prochain. Avec leur maison en péril, Merit et son Maître, le vampire vieux de plusieurs siècles Ethan Sullivan, doivent courir pour empêcher les disparitions. Mais alors qu'ils démêlent un réseau d'alliances secrètes et de maux anciens, ils réalisent que leur ennemi est plus familier et plus puissant, que ce qu'ils auraient pu imaginer.




L'extrait :
-Toujours est-il que je suis désolé de vous avoir dérangés, ajouta Luc.
-Tu ne nous dérangeais pas du tout, protestai-je.
-Non, pas du tout, répéta-t-il en me gratifiant d'une tape amicale dans le dos. J'adore te voir rougir. C'est tellement humain. Des rappels comme ceux-là te permettent de garder les pieds sur terre.
-Elle a parfaitement les pieds sur terre, affirma Ethan en nous rejoignant sur le seuil. Sauf quand je la fais tomber, c'est-à-dire à chaque entraînement.
-Dans tes rêves Sullivan.
Ethan avait entrepris de s'occuper de ma formation de Sentinelle. Avec ses quatre cents ans d'expérience, il me battait la plupart du temps. Mais pas toujours, pensais-je en souriant. Je l'avais surpris une fois ou deux et savourais tout particulièrement ces victoires.
-Mes rêves sont bien plus intéressants que ça, Sentinelle.
Luc esquissa un geste en direction du couloir avant de déclarer :
-Nos invités ne vont pas tarder a arriver, je suis déjà assez perturbé comme ça, et je n'ai aucun désir d'en apprendre davantage sur ces rêves, alors allons-y, d'accord ?
-Lucas, je maudis le jour ou je t'ai offert cette promotion, lança Ethan d'un ton sarcastique.
-Je n'en doute pas, boss. Je n'en doute pas. Tu accomplis des miracles sur son sens de l'humour, ajouta Luc a mon intention.
-C'est drole, je ne m'étais pas rendu compte qu'il en était pourvu.
-Et maintenant, vous vous liguez contre moi, soupira Ethan. J'espère que nos invités se montreront plus généreux.