menu 2

Mes dernières chroniques

Les Seigneurs de l'ombre, Tome 4,5 : L'archange des ténèbres de Gena Showalter


 - Tu ne peux pas me blesser, Harpie. Te battre contre moi serait vain.
Lentement, ses lèvres s’incurvèrent en un sourire diabolique.
- Qui a dit que j’allais essayer de te blesser ?












Le résumé :
Dans sa prison perdue au milieu des nuages, Bianca Skyhawk écume de rage et s’interroge. Comment Lysander, ange magnifique et vertueux, a-t-il osé la capturer, elle, la fille d’une harpie et d’un phénix, descendante de Lucifer lui-même ? Mais brusquement sa colère tombe et un sourire maléfique naît sur son visage. Pour recouvrer sa liberté et se venger de Lysander, elle va user de son arme la plus redoutable : son pouvoir de séduction auquel nul homme, aussi chaste soit-il, n’a jamais su résister jusqu’à ce jour…

L'avis :
Elle n'est trouvable pour l'instant que sous sa forme numérique.
La nouvelle est vraiment sympathique et se lit d'une traite. On est vraiment attendri par l'ange Lysander si droit et qui prend peur face aux sentiments qu'il nourrit envers Bianca la Harpie. Ce sentiment le dégoûte mais tout le long de la nouvelle, on voit bien que la chute de l'ange est inéluctable.
Moi qui ne suit pas forcément fan du format nouvelle, j'ai bien apprécié celui-ci qui ne se précipite pas qui ne bâcle pas l'action.
Je mets un court extrait trouvé sur Booknode.
Bonne dégustation

Le résumé :
- Maintenant, mon second commandement. Laisse-moi rentrer chez moi.
Alors qu’elle parlait, elle prit une posture guerrière. Les bras écartés, les poings serrés sur les flancs. Il refléta ses mouvements, refusant d’admettre, même à lui-même, que sa bravoure réchauffait son traitre de sang d’un autre degré.

Avant que Lysander ait pu cligner des paupières, elle parcourut la distance entre eux, et se pressa contre lui, ses bras glissant autour de son cou et tirant sa tête vers le bas. Leurs lèvres se rencontrèrent, et elle plongea sa langue dans sa bouche. Automatiquement, il se raidit. Il avait vu des humains s’embrasser plus de fois qu’il ne pouvait le compter, mais il n’avait jamais souhaité essayer d’en faire de même.
Tout comme le sexe, ça avait l’air salissant – de toutes les manières possibles – et inutile. Mais dès que la langue de Bianka glissa contre la sienne, que ses mains tracèrent un chemin le long de son épine dorsale, sa température corporelle augmenta – bien plus qu’elle ne l’avait fait lorsqu’il pensait simplement à être ici avec elle – et l’élancement qu’il avait remarqué plus tôt, reprit de plus belle.
Sauf que cette fois-ci, la crampe grossit et se répandit. Comme le sexe entre ses jambes… s’élevant… s’épaississant…
Il avait voulu la goûter, et maintenant il le faisait. Elle était délicieuse, comme la pomme qu’elle venait juste de manger, seulement plus douce, plus capiteuse, comme son vin favori. Il aurait du la forcer à s’arrêter, c’était trop. Mais la moiteur de sa bouche n’était pas salissante au final, c’était électrisant.


http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/07/les-seigneurs-de-lombre-tome-1-la.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/07/les-seigneurs-de-lombre-tome-3.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2013/10/les-seigneurs-de-lombre-tome-35-lappat.html# http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/07/les-seigneurs-de-lombre-tome-4-le-piege.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/02/les-seigneurs-de-lombre-tome-45.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/07/les-seigneurs-de-lombre-tome-5-le.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/07/les-seigneurs-de-lombre-tome-6-le.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/07/les-seigneurs-de-lombre-tome-7-le.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/05/les-seigneurs-de-lombre-tome-8-le.html
http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/09/les-seigneurs-de-lombre-tome-9-la.html#more http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/09/les-seigneurs-de-lombre-tome-10-loracle.html#links http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/09/les-seigneurs-de-lombre-tome-11-lamour.html