menu 2

gfMes dernières chroniques

Les Exilés d'Austin Tome 1 : Insolente Créature de Jennifer Ashley




Une minute. Vous voulez que je passe la nuit entourée de quatre célibataires ?
Sean esquissa un large sourire.
— Nous sommes de parfaits gentlemen, Kim. Tout le monde le sait. Ne vous tracassez pas pour ça.
— Ce n'est pas ma réputation qui m'inquiète, mais l'état de la salle de bains.











Le résumé :
(Trad BdP)Pour la plupart des gens, ils sont des animaux même lorsqu'ils ont forme
humaine. Ils doivent porter un collier et être tenus à l'écart de la société, méprisés car craints, haïs pour leurs pouvoirs extraordinaires. Et l'avocate Kim Fraser doit se rendre au beau milieu de leur repère...

Son boulot est de défendre ceux dans le besoin. Mais il n'y a rien de fragile chez Liam Morrissey. Son léger accent irlandais et sa grâce féline ne peuvent masquer sa force brute, pas plus que la chaîne d'argent autour de sa gorge, fabriquée pour contrôler ceux de son espèce, ne lui font que croire que cet homme peut être dompté.

Pourtant, un dangereux shifter les menacent tous les deux, et Liam est le seul en qui elle a confiance. Et elle est prête à le laisser la clamer sienne pour obtenir sa protection et pour assouvir une passion qui ne connaît aucune limite...


L'avis :
J'avais beaucoup aimé la série des Mackenzie du même auteure mais dans le registre de la romance historique (aux éditions j'ai lu).
Le postulat de départ m'avait ici beaucoup plu : les garous marginalisés dans la société humaine qui craint ses créatures sauvages et qui pour les surveiller les forcent à porter un collier ….
Bien sûre la romance naît entre un garou et une humaine...j'étais prenante, mais malheureusement la sauce n'a pas pris.
On est des un styles très « harlequinesque » ce qui chez moi veut dire « très lourd ». Je me suis ennuyée ce qui en matière de passion est assez rédhibitoire donc je ne le conseille pas.
Je vous mets un extrait pour que vous puissiez juger du style.

Bonne dégustation !


L'extrait :
Je ne bougerai pas, Kim. À moins que tu ne préfères rentrer à la maison avec moi. C'est toi qui vois.
Elle s'arracha à sa prise.
— Tu n'es rien qu'un casse-pieds autoritaire.
— Je ne veux courir aucun risque. Fergus ne peut plus te toucher, mais cela ne signifie pas qu'il s'abstiendra de te causer des problèmes. Certains de ses larbins sont... Disons que leur dévotion frôle le fanatisme.
— Vous êtes tous tarés, vous le savez ?
Liam haussa les épaules.
— Hé, c'est toi qui sors avec un garou. Ce qui fait de toi la plus cinglée de tous.