menu 2

gfMes dernières chroniques

jeudi 20 février 2014

Fille d'Avalon Tome 1 : Derrière le voile de Jenna Black




Je clignais des paupières sous choc. Il y a un paquet de gens qui se croient supérieurs aux autres. Mas c’est la première fois que je vois quelqu’un l’admettre.













Le résumé :
Dana Hathaway ne le sait pas encore, mais elle a de gros problèmes. Lorsque
sa mère alcoolique débarque à son récital complètement soûle, encore, Dana décide qu'elle en a eu assez, et part retrouver son mystérieux paternel à Avalon : le seul endroit sur Terre où le monde normal cohabite avec l'univers magique et captivant de Faerie.
Mais dès lors que Dana pose le pied à Avalon, tout part en vrille. Il apparaît que Dana n'est pas une adolescente ordinaire, c'est une Faeriewalker, un être rare capable d'aller d'un monde à l'autre, la seule qui peut apporter la magie dans le monde humain et la technologie dans le monde des Faes.

Assez vite, Dana se retrouve piégée dans un jeu politique très dangereux. On essaie de la tuer et tout le monde semble attendre quelque chose d'elle : ses nouveaux amis, sa nouvelle famille et même Ethan le Fae sexy avec qui elle ne pensait jamais avoir une chance... Jusqu'à ce qu'il la lui donne.
Prise entre deux mondes, Dana ne sait pas dans lequel elle pourra s'intégrer, à qui elle pourra faire confiance. Son monde redeviendra-t-il normal un jour...

L'avis :
Jenna Black se lance dans la romance Young adult. Pourquoi pas mais je dois admettre à la lecture de ce premier tome que je préfère pour l'instant sa série Morgane Kingsley.
Le livre est plaisant mais il manque quelque chose qui accroche et qui donne le frisson.
Je ne me suis pas ennuyée mais je n'ai pas non plus senti les petits tressaillements qui me font regretter de fermer la dernière page d'un livre.
Je lirai le deuxième tome pour me faire un avis définitif. En attendant je vous mets quelques extraits.
Bonne dégustation !

L'extrait :
Il se pencha vers moi et m’embrassa.
Mon cerveau passa en surcharge. Les lèvres d’Ethan étaient chaudes et humides sur les miennes, et avaient un étrange goût de cerise. J’essayai de suivre ses mouvements, mais je me sentais très maladroite, et je faisais sûrement n’importe quoi. Il titilla l’ourlet de mes lèvres de la pointe de sa langue jusqu’à ce que j’entrouvre la bouche. Son baiser se fit plus profond, et je faillais me noyer dans la saveur, les caresses et le parfum d’Ethan.
[…]
Il se leva et fit mine de s’avancer.
Là, pour le coup, je n’ai pas vraiment réfléchi. Je me suis contentée de réagir à la douleur, la colère et, oui, la peur, qui avaient pris possession de mon corps. Lorsqu’il s’approcha de moi, je levai le genou et le frappai là où ça fait très mal. Il se plia en deux, agrippant à pleine main ses bijoux de famille.