menu 2

gfMes dernières chroniques

mercredi 27 mai 2015

Les frères Quinn, tome 4 : Les rivages de l'amour - Nora Roberts





Enfin, Seth est de retour à St. Christopher, après quatre années passées en Europe. Si sa carrière de peintre a pris un essor inattendu, le succès ne lui a pas pour autant tourné la tête.









About rain
Enfin, Seth est de retour à St. Christopher, après quatre années passées en Europe. Si sa carrière de peintre a pris un essor inattendu, le succès ne lui a pas pour autant tourné la tête. Sa place est parmi les siens, auprès de son exubérante et chaleureuse famille Quinn. Il y a toujours un bateau amarré devant la maison où Seth a grandi. Mais le chien qui se précipite à sa rencontre n'est plus celui d'autrefois, même s'il est aussi amical. À St. Christopher, beaucoup de choses ont changé. Sur le port s'est ouverte une boutique de fleurs, dont l'élégante propriétaire intrigue Seth. Quelles raisons ont poussé Drusilla Whitcom Banks, riche héritière originaire de Washington, à s'établir comme fleuriste dans le Maryland ? Chacun a ses secrets. Seth porte, lui aussi, le poids de son passé.



- Maman ! Je ne trouve pas mes chaussures !
En passant, Seth jeta un coup d'œil du côté de chez Jake.
— Elles sont en bas ! répondit Anna. Au milieu de ma cuisine, là où elles n'ont rien à faire.
— Pas celles-là, maman ! Les autres !
— Cherche sous tes fesses, conseilla Kevin. Ta cervelle s'y trouve déjà.
— Pour toi, évidemment, pas de problème pour trouver tes fesses, tu les portes en bandoulière ! 



 
Cliquez sur la couverture 
pour lire les autres chroniques de la série.
                      http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/07/les-freres-quinn-tome-1-dans-locean-de.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/07/les-freres-quinn-tome-2-sables-mouvants.html http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/07/les-freres-quinn-tome-3-labri-des.html  http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2014/07/les-freres-quinn-tome-4-les-rivages-de.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires