menu 2

gfMes dernières chroniques

vendredi 15 mai 2015

Dust City - Jesse Christen



À Dust City
règne la loi du plus fort...





 



Killian ne le sait que trop bien – son propre frère, Damon, s’est hissé à la tête de l’un des clans les plus puissants de la ville. Un mode de vie que Kill fuit à tout prix, ce qui ne l’empêche pas d’éprouver une véritable fascination pour Damon.

Jusqu’au soir où sa vie bascule.

Kidnappé, Kill se retrouve aux mains de l’ennemi juré de Damon, le mystérieux Sin, qui cherche à venger la perte terrible qu’il vient de subir. Kill ne se fait pas beaucoup d’illusions : il ne sortira pas vivant de ce bras de fer entre les deux chefs de clan.
Pourtant, ce que lui inspire Sin représente peut-être le plus grand danger pour lui...



Lecture Finie
Oh la la la...
que j'aime découvrir de nouveaux auteurs. 
 


Les points forts

J'ai choisi ce livre un peu par hasard. Une envie de romance M/M que je ne lis pas trop. Je ne sais pas trop comment qualifier ma lecture. Certes, on est dans la littérature M/M...mais on ne peut pas rester cantonné à cela. C'est un récit vraiment singulier et à part.
Je ne parlerai pas de coup de cœur car les thèmes abordés sont très dérangeants (pour certains) pour que je puisse totalement adhérer. Pourtant, j'ai beaucoup aimé le style de Jesse Christen qui signe là son premier roman édité.
Il s'agit de l'histoire du jeune Killian qui vit dans une cité qui n'est pas sans me rappeler le Hell's Kitchen du comics Daredevil. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit d'une ville, d'un quartier aux mains de gangs rivaux et c'est la loi du plus fort qui prédomine . Dans cette univers très violent, Killian a pour frère un chef de gang et c'est son lien de parenté qui va l'amener a être kidnappé par un groupe rival qui désire se venger. Il est retenu captif par Sin, l'ennemi juré de Damon son frère.
Le récit se fait du point de vue du jeune homme. J'ai trouvé ça très juste car il apparaît comme le seul à avoir une vision "humaine" des choses et ça donne une douceur qui contrebalance avec toute la violence qui l'entoure.
C'est un court livre d'un peu plus de 100 pages que j'ai quasiment lu d'une traite. La plume est bonne et il n'y a pas de temps morts.
La romance est vraiment originale puisque rien ne prédispose Killian et Sin a être attiré l'un par l'autre, au contraire . Il y a un vrai crescendo où les deux hommes partent d'une réelle répulsion l'un pour l'autre pour arriver à une attirance irrépressible même si interdite. Je n'en dirai pas plus pour ne pas gâcher la lecture mais de toutes manières, on est loin d'un happy end !

Les points faibles

Je ne parlerai pas de la forme que j'ai trouvé très bonne mais plutôt du fond et de la violence à laquelle j'ai eu du mal à adhérer. Il est vrai que mon petit cœur est très sensible mais il faut dire que les viols surtout le premier m'ont un peut heurté. Il a fallu tout le talent de l'auteur pour que je dépasse un certain malaise. Alors certes ça cadre totalement avec l'univers mais c'est quand même très malsain. Est-ce pour cela que l'on parle de Dark romance. Si c'est le cas, je crois que je n'adhère pas trop à ce type de littérature qui m'enlève trop de ma zone de confort en tant que lectrice. Je ne peux pas m' étendre la-dessus mais ça m'a vraiment « dérangé ».
Bref

Une très belle découverte.
Un récit totalement addictif.
Je viens de voir que le tome 2 est sorti récemment, je le note et vous le conseille !
 



Sin avance d’un pas, les mains bien visibles. Je surprends son coup d’œil furtif vers l’arme toujours pointée sur moi. Je comprends qu’il tente de gagner du temps.
— Arrête-toi là, Sin. Je n’aimerais pas qu’on se brouille. Le gamin reste avec moi.
— Pourquoi on devrait se brouiller, toi et moi ? On peut partager…
Il fait un autre pas vers nous. L’instant d’après Kurt le vise de son arme. Pourtant Sin avance encore, sous mes yeux incrédules.
— Allons, tu ne vas pas me tirer dessus. Même toi tu sais que ce n’est pas une bonne idée.
— Ne m’oblige pas.
— Tu ne verras pas le soleil se lever si tu fais ça, déclare Sin tranquillement, avec une assurance qui me fait frémir.
L’arme vient alors reposer sur mon cœur.
— T’as probablement raison. Et pour lui… ?
Cette fois Sin s’arrête net. Le masque factice qu’il affichait se fissure, et son visage exprime ce qu’il pense vraiment.
— Putain, j’y crois pas, ricane Kurt. Ce gamin vaut encore plus cher que ce que je croyais.
Il resserre son étreinte sur moi et nous fait reculer.
— Là, tu viens de m’énerver pour de bon, murmure Sin, toujours immobile. Et pourtant, c’est une sacrée nuit de merde.







Sin gémit quand je noue le bandage improvisé. Ses paupières se soulèvent et je rencontre l’éclat fiévreux de son regard trouble, soulagé qu’il ait repris conscience.
— Ne reste pas là, il murmure. Va-t’en.
— Chut. Si c’est pour dire des trucs pareils, te fatigue pas.
Je me penche sur le bandage, qui se teint peu à peu de rouge. Le flux est moins fort, mais ça saigne encore, je ne sais pas quoi faire.
— Va retrouver ton frère. Tu seras en sécurité avec lui…
— Merci de te soucier de mon sort, finalement, je dis en secouant la tête. Mais je ne vais pas te laisser mourir tout seul ici.
— Pourquoi ?
Je relève les yeux vers lui. Pourquoi, en effet. Il n’y a plus d’armes pointées sur moi. J’ai enfin l’occasion de retrouver ma liberté, et Damon. Et rester ici est évidemment bien trop dangereux, avec tous les trafiquants qui infestent le quartier. Je pourrais le laisser là. Qu’il survive ou non, c’est son destin.
Je réponds finalement par une autre question.
— Pourquoi tu as pris le risque de t’attaquer à Kurt ?
Sin ferme les yeux un instant, la douleur tordant ses traits.
— Je sais pas. J’ai dû finir par m’attacher à toi, murmure-t-il avec une ombre de sourire. Tu es tellement enjoué et agréable à vivre.
— Va te faire, je réponds en retenant mon propre sourire, prenant sa veste pour le couvrir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos commentaires